[Tribune] Crise des métiers sociaux : les associations de solidarité lancent un cri d’alarme

publié le  |  Imprimer

Dans la suite de la mobilisation du 24 au 30 janvier, une trentaine d’associations — dont la Fédération Addiction — alertent dans une tribune au Monde sur le manque d’attractivité des métiers du social et du médico-social. Il est urgent d’augmenter les salaires.

✍️ Signez la pétition

La situation des établissements, des services, des accueils, des soins, aux personnes âgées, aux personnes en situation de handicap, en situation de précarité ou sans abri, en difficulté avec des addictions, de protection des enfants, est en danger imminent ! Avec un risque quant à la qualité d’accompagnement des personnes confiées ou suivies.

En cause ? La perte d’attractivité des métiers du social et du médico-social. Les remontées des associations démontrent un manque de 10 % à 15 % de salariés (30 % à 40 % dans certaines structures, hors solutions d’urgence palliatives), d’après les données compilées par les associations adhérentes de l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss). Près de 64 000 postes sont aujourd’hui vacants, selon la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal).

🗞 Lire la suite dans Le Monde