Seconde tentative d’atteinte à la loi Evin, au Sénat maintenant !

publié le  |  Imprimer

Fermez la porte, il passera par la fenêtre. C’est ce que l’on pourrait penser de vignoblel’amendement du député Denys Robiliard qui, rejeté lors des débats sur le projet de Loi de santé, se retrouve, sous forme d’un copié-collé, présenté au Sénat dans le cadre du projet de Loi Macron. Porté par le Sénateur Gérard César, il vise à permettre à la filière viticole et à « l’oenotourisme » de communiquer librement sur leurs activités.

Tout comme lors des débats à l’assemblée nationale sur la Loi de Santé, la Fédération Addiction s’élève contre cette tentative de déstabilisation des protections assurées par la Loi Evin qui, rappelons le, permettent d’éviter aux plus vulnérables l’influence, voire la pression, que jouent la publicité et le marketing sur les consommations.

Pour la Fédération Addiction, si un produit n’est pas à lui seul diabolique, défendre la valeur « culturelle » n’a pas grand chose à voir avec faciliter un marketing qui ne vise qu’à augmenter les volumes écoulés.

Le texte sera discuté en séance publique du 4 au 12 mai. Ne relâchons pas la garde !