« Parier, c’est pas rien », une campagne pour sensibiliser aux risques des jeux d’argent avant la coupe du monde de football

publié le  |  Imprimer

À quelques semaines de la coupe du monde de football 2022, Santé publique France a lancé une campagne de prévention dont l’objectif est de diminuer le nombre de parieurs à usage problématique et d’améliorer la connaissance des risques liés aux paris sportifs, notamment chez les jeunes.

Améliorer la connaissance des risques et orienter vers Joueurs Info Service

Particulièrement addictifs, les paris en ligne peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et la situation sociale des joueurs qui les pratiquent et de leur entourage. La campagne « Parier, c’est pas rien », diffusé depuis fin octobre, sensibilise les joueurs et leur entourage aux risques liés à une pratique problématique et oriente vers le dispositif d’écoute et d’aide à distance Joueurs info service.

Un format innovant pour une campagne ludique

La Fédération Addiction se réjouit de cette campagne qui a pour objectif de sensibiliser aux risques des paris sportifs face à la présence très forte des opérateurs de jeu dans le quotidien des jeunes (sponsoring, publicités, émissions, sites et applications dédiés aux parieurs). En effet, cette campagne principalement radio vise à déconstruire les idées reçues sur les paris sportifs à travers une « émission débat » intégrant personnalités publiques (chroniqueurs sportifs, comédiens…) et professionnels de secteur de l’addictologie le tout dans un format ludique et dynamique. Plusieurs thématiques sont abordées comme le poids des opérateurs de jeux, leurs techniques marketing, le caractère addictif des paris sportifs, ainsi que les mécanismes et les conséquences de l’addiction. Des capsules vidéos diffusées en ligne viennent compléter le dispositif d’information.

La signature de la campagne « Parier, c’est pas rien » contribue à débanaliser les paris sportifs et rappelle les risques auxquels les joueurs s’exposent. Ils sont invités à retrouver plus d’informations sur le site dédié Joueurs info service.

En complément du travail de terrain fait au quotidien par les acteurs du secteur de l’addictologie et la nécessité de mieux réguler la publicité, ce type de campagne est indispensable et à renouveler.

👉Consulter l’ensemble des messages de la campagne