Faire accepter les lieux de réduction des risques : un enjeu quotidien

RDR_mediation_NC

Date de parution : 2014
Auteures :
Gwenola LE NAOUR est Maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon. Elle a notamment participé à l’Expertise collective INSERM sur la Réduction des risques.
Gwenola.Le.Naour@sciencespo-lyon.fr
Chloé HAMANT est Docteure en sociologie et consultante en Ingénierie sociale. Elle a produit de nombreuses études dans le cadre du CIRDD Rhône-Alpes. chloe.hamant@free.fr / 06 65 63 83 59

Nadine CHAMARD-COQUAZ est Conseil en gestion de l’information, spécialiste de la prévention des addictions. chamard.nadine@gmail.com / 06.75.24.87.67

Les professionnels de la RdR (Réduction des Risques) connaissent des difficultés à faire reconnaitre et accepter leur mission de Santé publique. Pour les aider à répondre et à anticiper ces difficultés, en accord avec le Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 2013-2017, la DGS (Direction générale de la santé) a confié l’étude de ces freins et leviers à Gwenola Le Naour, Chloé Hamant et Nadine Chamard-Coquaz.

De ce travail de plusieurs mois est né le guide Faire accepter les lieux de réduction des risques : un enjeu quotidien.

Disponible en ligne sur le site d’archives ouvertes HAL-Sciences de l’Homme et de la Société dans l’attente de sa mise à disposition sur le site de la Direction Générale de la Santé qui a financé l’étude, il pose la question de l’acceptabilité des dispositifs de RdR tout d’abord à travers un état des lieux bibliographique, mis en perspective avec un état des lieux des pratiques professionnelles collectées auprès de dispositifs de RdR et de leurs partenaires et d’une mise en débat auprès d’experts de la RdR. Il détaille enfin dans une troisième partie, élaborée sous forme de recommandations, les principaux enjeux de l’implantation d’un lieu de réduction des risques dans son environnement, afin de penser de façon à la fois concrète et réflexive les pratiques des professionnels concernés et de faire de ce guide un véritable outil aux services des structures de réduction des risques et de leurs partenaires. Il souligne également l’importance de la médiation sociale inscrite au cœur des missions des CAARUD (Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues).

Les recommandations et la conclusion du guide font l’objet d’un tiré-à-part (brochure de 20 pages), outil pratique téléchargeable ici :
Télécharger la note de recommandations "Faire accepter la RDR"
Télécharger la note de recommandations "Faire accepter la RDR"

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

 

Pour rappel : la réflexion sur Médiation Sociale et Réduction des risques est l’un des enjeux au centre de la démarche participative actuelle en cours dans le cadre du projet « Pratiques Professionnelles de Réduction des risques » que mène la Fédération Addiction au niveau national et en région.

>> Retrouvez l’ensemble des éléments de ce projet dans notre dossier thématique RDR