Vers la structuration d’un réseau national sur l’analyse de produits

publié le  |  Imprimer

Depuis 2016, la Fédération Addiction et Médecins du Monde sont associées pour défendre l’accès à un dispositif global d’analyse de drogues comme outil de réduction des risques.

Ce travail commun a notamment permis de mettre à disposition des acteurs impliqués et intéressés plusieurs outils (modèles de convention, notes d’information) pour faciliter le déploiement de ce dispositif et permettre un accès plus large. Il a également été obtenu collectivement, dans le cadre de la Loi de santé de 2016, que l’analyse de drogues soit inscrite juridiquement comme une mission de réduction des risques.

Dans ce contexte, l’étape suivante est le transfert de la mission XBT souhaité par Médecins du Monde pour que l’analyse de drogues s’inscrive dans le droit commun et que les structures déjà impliquées (et celles souhaitant se mobiliser) s’inscrivent dans un projet commun et partagé sur la façon de la faire vivre et évoluer.

S’appuyant sur l’expertise de Médecins du Monde et sur les compétences complémentaires des deux associations, ce projet s’organiserait autour de cinq piliers :

  • La mise en réseau des acteurs et la formalisation d’outils (charte de l’analyse de drogues comme outil de RdR, référentiels pédagogiques et techniques, temps de partage des pratiques sur la démarche de promotion de la santé via la mise à disposition de l’analyse de drogues ou sur les différentes techniques analytiques, etc.) ;
  • Le développement des compétences du réseau des collecteurs et des laboratoires via la formation et l’accompagnement ;
  • La gestion de la base de données permettant le rendu de résultat et la valorisation des données ;
  • La gestion de laboratoires régionaux et d’un ou plusieurs laboratoires de référence et d’innovation à l’échelle nationale ;
  • L’articulation avec l’OFDT et les dispositifs SINTES en région.
Un groupe de travail pour réfléchir à la structuration d’un réseau national d’analyse de drogues

Afin d’échanger sur ces propositions, les structures qui le souhaitent sont invitées à participer à un groupe de travail dont l’objectif est de structurer les modalités de développement de ce réseau national d’analyse de drogues. Une première réunion du groupe est prévue à l’été 2019.

2 formations proposées aux acteurs

Afin de faciliter le déploiement de l’analyse de drogues, deux formations sont proposées aux acteurs, en partenariat avec Médecins du Monde :

Une formation visant à mener un entretien éducatif de réduction des risques dans le cadre d’un dispositif global d’analyse de drogues. Cette formation s’adresse aux personnes (professionnels, bénévoles, usagers) qui seront amenées à réaliser des entretiens, à promouvoir l’outil d’analyse de drogues, à envoyer l’échantillon et à rendre compte du résultat.

Une formation visant à former techniquement à la pratique de la Chromatographie sur couche mince (CCM). Cette formation s’adresse aux personnes ayant une qualification en manipulation et en chimie analytique (pharmaciens, chimistes, techniciens de laboratoire, etc.).

Une session de formation « Mener un entretien dans le cadre d’un dispositif global d’analyse de drogues » est organisée à Paris du lundi 14 au mercredi 16 octobre.

👉Pour vous inscrire, c’est par ici ! 

Une présentation lors du Congrès Harm Reduction International de Porto

A l’occasion du congrès Harm Reduction International de Porto (28 avril- 1er mai), Médecins du Monde et la Fédération Addiction ont participé à un atelier sur l’analyse de drogues. Ils y ont présenté, en lien avec l’OFDT, la manière dont l’analyse de drogues est structurée en France, le lien avec la veille sanitaire ainsi que les perspectives du transfert de la mission XBT. L’atelier a réuni une centaine de participants. Le matin du même jour, les deux associations ont participé à une conférence de presse sur cette même thématique (en anglais, disponible ici).

Contact :

Si vous souhaitez participer au groupe de travail, mettre en place une formation pour votre équipe, ou pour tout autre renseignement, vous pouvez contacter Marine Gaubert, responsable de missions : m.gaubert@federationaddiction.fr / 01 42 28 83 32.