Programme « Un chez-soi d’abord » : le point sur l’expérimentation

publié le  |  Imprimer

Fin 2011, l’expérimentation du programme « Un chez-soi d’abord » (Housing First) en faveur de personnes en situation de précarité a été lancée. L’objectif de ce programme est de limiter l’exclusion en proposant aux personnes à la rue souffrant de difficultés psychiques un logement, élément structurant autour duquel elles vont se construire. Un accompagnement intensif social et sanitaire est ensuite proposé. Le programme est lancé sur quatre sites : Lille, Paris, Toulouse et Marseille. Ce type de programme a déjà été expérimenté aux États-Unis depuis les années 1990 et au Canada plus récemment, avec des résultats concluants.

70% des personnes accompagnées dans le cadre de ce programme sont en situation d’addiction. La Fédération Addiction fait partie du comité de pilotage national et trois de ses adhérents sont très impliqués sur deux sites :
– l’association Clémence Isaure à Toulouse, qui participe à la gouvernance du programme au sein du comité de gestion
– les associations Aurore et Charonne à Paris, qui font partie du Groupe momentané d’entreprises (GME) porteur du programme

Plus de 200 personnes ont bénéficié d’un toit depuis le lancement du projet.

Le ministère de l’Égalité des territoires et du Logement a mis en ligne un film qui retrace les objectifs du programme et son fonctionnement (ci-dessous) et un hors-série de la lettre d’information de la Dihal (paru le 12 décembre 2012).

Un chez-soi d’abord Saison 2 programme… par territoiresgouv