- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Tribune : « Sans actions fortes pour prévenir et soigner l’addiction aux opioïdes, une crise majeure de santé publique se profile »

Alors qu’un nouveau traitement de substitution est disponible, le gouvernement doit soutenir les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) pour leur permettre de financer de ces innovations thérapeutiques : c’est le sens d’une tribune parue dans le Monde et signée par Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction.

Chaque semaine, quatre Français meurent d’une consommation excessive d’opiacés. En l’espace de dix ans, le nombre d’hospitalisations et de décès par surdose d’opiacés, licites ou illicites, a été multiplié par trois en Europe.

Pourtant, depuis l’été 2021, un nouveau traitement de substitution sous forme injectable est disponible. Réservé pour l’heure à un usage professionnel, ne peut être prescrit qu’à l’hôpital, dans les prisons et dans les CSAPA. Il est exclu du remboursement par l’Assurance maladie.

Cela pose un problème pour les CSAPA, qui n’ont pas le budget suffisant pour assumer ces coûts.

📰 Lire l’intégralité de la tribune dans Le Monde