international

Traitements innovants – Marisol Touraine appelle à une coopération internationale sur les prix

publié le  |  Imprimer

Lors de la réunion des ministres de la Santé de l’OCDE le 17 janvier à Paris, Marisol Touraine a appelé l’ensemble de ces homologues à se coordonner pour faire face aux tarifs très élevés des traitements médicamenteux innovants.

Un enjeu international

Le G7 et l’OCDE se préoccupent de manière croissante de ces difficultés, puisque l’ensemble des pays sont concernés par le risque de ne pouvoir faire bénéficier au plus grand nombre des nouveaux traitements, à cause de leur prix trop élevés. Pourtant, comme le rappelle la déclaration ministérielle, les défis sanitaires demeurent importants et les innovations sur les maladies chroniques notamment en matière de médicaments sont de plus en plus nombreuses.

Cette déclaration s’inscrit dans une volonté du gouvernement français de faire évoluer les mécanismes internationaux de fixation des prix, en enjoignant, comme l’illustre l’intervention de François Hollande au G7 en 2016, tous les pays à se coordonner dans une réforme collective.

Retrouver cette déclaration en synthèse sur le quotidien du pharmacien – mars 2016.

Elle s’inscrit aussi dans la suite du mandat confié par les pays à l’OCDE pour construire un diagnostic et une série de recommandation, dont le rapport intermédiaire est paru en janvier.

Il est repris notamment dans la déclaration ministérielle adoptée par les ministres de la santé de l’OCDE le 17 janvier à Paris (lire ici).

Dans cette intervention le 17 janvier, la ministre en appelle donc à une coopération internationale pour pallier à la difficulté croissante d’allier innovation, accès aux médicaments et soutenabilité économique des systèmes de santé ; autant de thématiques dont la problématique de l’accès aux nouveaux traitements contre l’hépatite C est emblématique.

Sur un plan national

Cet appel s’inscrit dans le cadre d’une actualité française riche sur le VHC, et notamment dans la suite de :

Si certains médicaments ont pu faire l’objet d’arrêtés ministériels, les négociations sur les prix se poursuivent.

Dans le cadre de la mobilisation inter-associative autour de l’accès aux traitements VHC, la Fédération Addiction et ses partenaires poursuivent leurs actions pour que ces négociations ne se fassent pas au détriment des personnes porteuses de l’Hépatite C, premières concernées par ces innovations et ces débats.

Retrouver tous nos communiqués de presse en cliquant ici.