- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Soin résidentiel – L’apport de nos collègues suisses

Le GREA (Groupement Romand d’Études des Addictions) a publié un rapport sur les « évolutions et mutations des institutions résidentielles en suisse romande » en mai 2021.

La Fédération Addiction a engagé un partenariat avec le GREA pour partager nos analyses sur les évolutions et la place du soins résidentiel en France et en Suisse.

En effet, l’offre de soins résidentiels actuelle est en constante évolution dans le paysage de santé publique, avec depuis quelques années de nouvelles approches venant bouleverser les philosophies et méthodes de travail des professionnels.

Le rapport aborde les évolutions et mutations des pratiques professionnelles au sein de ces dispositifs.

La méthodologie

☝️ La méthodologie du rapport a demandé un important travail d’analyse et de recherche de terrain, avec le recueil d’informations auprès des bénéficiaires, professionnels, et partenaires.

L’objectif

Il vise à analyser le rôle des dispositifs résidentiels spécialisés dans les addictions et à identifier leurs spécificités et apports aussi bien au niveau individuel que collectif en Suisse romande.

Présentation du rapport

Le rapport ci-joint se présente de la manière suivante : après une introduction au soin résidentiel et exposition du cadre méthodologique, le rapport présente :

Le rapport se termine par une discussion, puis une conclusion et références bibliographiques.

 

Résultats

Les résultats de ce rapport démontrent que, d’une part, le résidentiel se centre désormais davantage sur les causes (rapport aux autres) que sur les conséquences (consommation de produit).

Le rapport prouve que le soin résidentiel favorise une plus grande autonomie des personnes dans un rapport apaisé avec les autres, et permet le développement de compétences socio-relationnelles et à l’acquisition d’une place dans la société en tant que citoyen.

Il atteste aussi du chemin le plus adapté en vue de cette insertion sociale : le rapport aux autres, le sentiment de sécurité́, le désir d’entreprendre, ainsi que la communauté.

D’autre part, il met en lumière une grande diversité de prestations (de gestion des consommations, expérimentation de l’abstinence), qui s’inscrivent dans le rétablissement. Celle-ci se caractérise notamment par une meilleure qualité de vie, et plus d’autonomie. Les soins résidentiels offrent des apports pertinents, comme celui d’être un relais plus adapté au milieu hospitalier et psychiatrique.

☝️ Néanmoins, de nombreux obstacles se présentent, notamment le décalage en sortie d’institution entre un cadre protégé et une réinsertion parfois exigeante et excluante (logement, stigmatisation, etc.), pouvant ainsi entrainer une reconsommation voire rechute de la personne. Il est important de souligner dans ce cadre de ne pas remettre en question la plus-value des dispositifs de soins résidentiels mais d’envisager comment améliorer l’après-résidentiel.

 

Où trouver le rapport ?

 

👉 Découvrez le rapport sur le site internet GREA !

 

Ou téléchargez le rapport directement en PJ ! 👇