- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Revalorisations salariales : 1ère victoire pour les établissements « publics en difficultés spécifiques »dont les CSAPA/CAARUD !

Le Ségur de la santé lancé par le ministère de la santé l’an passé avait permis la revalorisation salariale des personnels de l’hôpital, élargit ensuite aux CSAPA à gestion hospitalière,suite à votre forte mobilisation lors du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale.

Les établissements relevant du secteur Publics à Difficultés Spécifiques à gestion associatif (CSAPA- CAARUD- LHSS- LHAM- ACT) étaient jusqu’à aujourd’hui exclus de cette revalorisation

Mobilisée depuis le début de ce chantier via nos contributions et auditions, nos contributions au financement de la sécurité sociale avec l’aide et l’appui de nos adhérents, la Fédération n’a eu de cesse de se mobiliser avec ses partenaires pour que l’ensemble des professions et des établissements relevant du secteurONDAM spécifique « PDS » soient inclus dans cette revalorisation.

Excellente nouvelle : le secteur sera inclus dès Janvier 2022 pour les professions paramédicales

Notre réseau a été à l’initiative de deux rencontres avec Michel Laforcade, qui s’est vu confié une mission sur ce Ségur par le Ministre des solidarités et de la Santé. Ce dernier avait déjà donné un message d’espoir le 16 mars lors de son intervention à la journée nationale Addictions et Troubles Psychiatriques.

Le second rendez-vous, auxquels ont également participé Aides, Addictions France, la Fédération Solidarités, la Fédération Santé Habitat et le Samu Social s’est tenu ce vendredi 7 mai au matin. Nous sommes aussi en lien avec Uniopss très soutenante sur ces enjeux.

Il nous est désormais possible d’annoncer officiellement que tous les CSAPA, CAARUD, LHSS, LAM et ACT à gestion associative bénéficieront à compter du 1er janvier 2022 de la revalorisation salariale de 183 euros net pour tous les personnels para-médicaux.

La Direction Générale de la Santé va sortir une circulaire budgétaire incitant les ARS à permettre d’anticiper ces revalorisations salariales avant cette date notamment via la non reprise des excédents.

La mobilisation continue pour l’inclusion des professions sociales et de la prévention

L’ensemble des partenaires présents à cette rencontre ont insisté sur une méthode Ségur qui a réduit la question du soin au « cure » et pas à une vision globale « care ».  L’accompagnement des publics repose sur des équipes pluridisciplinaires et la non inclusion des professionnels du social et de la prévention (non inclus dans l’ONDAM notamment) va créer de réelles difficultés et nous demandons depuis le départ qu’elles fassent partie de la revalorisation salariale.

Nous avons aussi rappelé que malgré la loi de modernisation du système de santé de 2016 posant la prévention en figure de proue des transformations nécessaires, rien n’a vraiment bougé et pour les CSAPA dont la mission a été rendue obligatoire, nous n’avons toujours pas de structuration des objectifs, financements et reconnaissance des métiers. Cette mission reste morcelée et sous dotée.

Une grande conférence sociale est annoncée pour fin 2021 pour engager cette discussion sur la revalorisation salariale des professions sociales qui a un impact très large, dans le champ associatif mais aussi des collectivités locales et territoriales.

 

Nous serons là aussi, au rendez-vous.