Salles de consommation à moindre risque : Martine Lacoste répond au Nouvel Observateur

publié le  |  Imprimer

Martine Lacoste, Directrice de l’association Clémence Isaure (Toulouse) et vice-présidente de la Fédération Addiction, est intervenue sur le sujet des salles de consommation pour Le Nouvel Observateur, dans l’article Toulouse en pointe sur les « salles de shoot » publié le 8 septembre 2012.

La Fédération Addiction s’est impliquée depuis 2009, notamment dans le cadre du Collectif pour les SCMR (salles de consommation à moindre risque), pour rappeler l’importance de l’expérimentation de ce type de dispositif pour des publics en situation de grande précarité afin de permettre un nouvel accès aux soins. Elle a souligné l’intérêt de cette réponse comme élément de régulation des problèmes d’usage dans l’espace public et a expliqué qu’il s’agissait d’une solution respectueuse des personnes, riverains comme usagers.

Nos articles récents sur le sujet :
>> Jean-Marie Le Guen prolonge l’initiative de Gaïa et Médecin du Monde sur les salles de consommations
>> Salles de consommation : un dispositif scientifiquement validé, selon le collectif interassociatif
>> Le cabinet de Marisol Touraine travaille à l’expérimentation de salles de consommation