Retours sur le séminaire du 26 avril : La plus-value du soin résidentiel (en partenariat avec le GREA, Suisse)

publié le  |  Imprimer

La troisième journée de rencontre franco-suisse sur la plus value du soin résidentiel en addictologie a eu lieu le vendredi 26 avril à Lyon.

Ce travail sur la plus-value du soin résidentiel a été amorcé il y a plus d’un an, lors de deux rencontres franco-suisses précédentes qui ont permis de défricher la question. Pour cette troisième rencontre, nous avons souhaité l’ouvrir plus largement à travers une invitation lancée à tous les membres du CA de la Fédération Addiction ainsi qu’au Laboratoire de Recherche de l’Hôpital de Maison-Blanche qui développe en France l’étude DURESS, et également d’associer les usagers en nombre.

La journée a rassemblé une cinquantaine de participants : des professionnels français et suisses comme des personnes accompagnées étaient présents pour échanger autour de la plus-value du soin résidentiel.

Programme de la journée

9h30 : Accueil – café

10h00 – 10h20 : Introduction à la journée – Alain Morel et Jean-Félix Savary

Dans quelle démarche s’inscrit cette journée, quels en sont les objectifs ?

  • Intégrer les usagers aux réflexions actuelles
  • Préparer les trois questionnaires prévus : usagers, professionnels et partenairesRetour sur les réflexions jusqu’ici, ouverture des discussion

10h20- 10h35 : Présentation du projet DURESS – Tim GREACEN, directeur du laboratoire de recherche « Maison Blanche »

10h35- 12h00 : ATELIERS : Quels sont les facteurs favorables et les obstacles au parcours de soin en résidentiel (avant, pendant et après le séjour) ?

Travail en trois sous-groupes :

  • Groupe Focus « Professionnels » du projet DURESS (10 – 12 professionnels français)

Travail sur la plus-value du résidentiel, à l’aide de flip-charts visant à produire une liste de facteurs favorableset d’obstacles.

  • Un groupe Usagers
  • Un groupe mixte usagers-professionnels

12h00 : Restitution et échanges

12 h30 – 14 h00 : Repas (possible sur place)

14h00-16h00 : ATELIERS : Le soin résidentiel collectif : quels sont les besoins auxquels il doit répondre (les invariants), et quelles diversités des projets spécifiques ? Comme mesurer cela ?

Travail en 3 sous-groupes paritaires :

Dès 14H00 : Que doit contenir un modèle commun des soins résidentiels ? Quelles spécificités (à partir du « Jeu des 7 différences ») ?

Dès 15h00 : Traduction grâce aux trois questionnaires prévus : usagers, professionnels et partenaires

16h00 : Restitution et détermination des axes de réflexion guidant l’élaboration d’un questionnaire et duprogramme du futur colloque franco-suisse.

17h00 : Fin de la journée

Compte rendu de la journée