Retour sur la rencontre Csapa, médecins généralistes et pharmaciens de novembre 2011

publié le  |  Imprimer

L’Union Régionale Nord Pas-de-Calais, en lien avec l’association « Généralistes et Toxicomanie, Nouvelles Pratiques en Médecine Générale » et avec l’Anpaa, a organisé une matinée de rencontre entre Csapa, médecins généralistes et pharmaciens le 24 novembre 2011.

 

Cette réunion répondait à la nécessité d’améliorer le parcours de soins des patients souffrant d’addictions. Les files actives des Csapa ont tendance à s’engorger, alors que les médecins et pharmaciens en ville manifestent beaucoup de réserve à accepter de nouveaux patients en raison des difficultés réelles ou supposées de leur prise en charge. Pourtant le relais en ville des patients Csapa représente une étape cruciale de leur réinsertion et l’accès à l’offre de soins des Csapa est une réponse aux problèmes des comorbidités pour les patients suivis en ville.

Le coût de ces dysfonctionnements apparaît élevé aux acteurs de terrain, autant en termes humain que financier ; le dommage est autant individuel que collectif, il touche également les patients (ralentissement du parcours de soins) et les soignants (pénibilité accrue inutilement). Le dispositif « Intervisions », géré par G&T 59/62 a pour vocation de faciliter la prise en soin des patients en difficulté avec leurs addictions en améliorant les relations entre les différents acteurs.

Le but de la réunion était donc de répondre aux questions suivantes :
1) Quelles sont les difficultés de coordination entre nous dans le parcours de soins du patient ?
2) Quels sont les intérêts et les limites du dispositif actuel des intervisions ?
3) Quelles propositions peut-on faire pour en améliorer le fonctionnement ?

Le compte-rendu complet de la rencontre est réservé à nos adhérents.