Retour sur la première journée annuelle du réseau « Analyse ton prod’ » !

publié le  |  Imprimer

Le 29 mars 2022, la Fédération Addiction organisait la première journée annuelle du réseau « Analyse ton prod’ ». Le réseau compte aujourd’hui plus de 20 associations ou collectifs qui proposent ou souhaitent proposer l’analyse de produits à leurs usagers.

Le réseau «Analyse ton prod’» a pour objectifs de coordonner et d’accompagner les acteurs mettant en place ou souhaitant mettre à disposition de leurs publics l’analyse de drogues comme outil de réduction des risques (RdR).

La Fédération Addiction a organisé le 29 mars dernier à Paris la première journée annuelle du réseau. Cette journée était ouverte aux membres du réseau mais également à l’ensemble des associations, collectifs, professionnels ou personnes consommatrices intéressées par l’analyse de produits. 80 personnes ont ainsi pu échanger sur les pratiques actuelles en termes d’analyses de produits.

Quel accès à l’analyse de produits en France ?

Après avoir présenté le réseau « Analyse ton prod’ », le laboratoire d’appui de Sida Paroles et Oppelia Charonne et le lien partenarial avec l’OFDT, une partie de la journée était consacrée à la présentation des activités des membres du réseau par région.

Les participants ont pu découvrir à travers les différentes présentations régionales les différents accès à l’analyse de produits disponibles en France , mais aussi quelles sont les techniques déployées, les moyens financiers et humains disponibles ainsi que les difficultés rencontrées et les perspectives de chaque région.

On peut en retenir que l’analyse de drogues se développe mais qu’il existe toujours des disparités entre les régions : toutes n’ont pas de laboratoire régional ou de moyens alloués à l’analyse de produits par exemple.

👉 Voici l’ensemble des présentations par région  : Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts-De-France, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie (Aides), Occitanie (Axess), Occitanie (Clémence Isaure), Provence-Alpes-Côte d’Azur, Pays de la Loire, DOMTOM.

 

Quelle participation des usagers dans le dispositif d’analyse de produits ?

L’atelier autour de la participation des usagers, animé par Margot Andriantseheno (Aides) et Philémon Decle (Psychoactif) avait pour but de questionner les participants sur la place des consommateurs de produits dans le dispositif d’analyses de produits et d’aborder les façons de favoriser leur participation.

Il est ressorti des échanges que pour les impliquer, l’offre devait être disponible et accessible. Le fait d’amener les machines au cœur des interventions permet d’initier des échanges, c’est une porte d’entrée à l’accompagnement.

Il existe également des enjeux au niveau des représentations des professionnels et des usagers : des disparités existent entre ce que les personnes qui consomment vont rechercher, ce qu’elles attendent en termes de résultat et les représentations qu’ont les professionnels.

C’est pourquoi il est important de désacraliser l’analyse de produits et de construire une culture commune aux intervenants et aux usagers. Il faut trouver des points de rencontre et permettre une montée en compétence mutuelle pour les intervenants et pour les personnes qui viennent faire analyser leur produit : travailler autour de l’appropriation des outils pour permettre aux usagers de se les approprier aussi.

De plus, il existe des rôles dans le réseau qui ne sont pas encore pensés : structures intermédiaires, personnes relai… L’implication des usagers peut être réfléchie en deux temps, premièrement dans les structures puis au sein du réseau.

Quelle démarche qualité au sein du réseau ?

L’atelier autour de la démarche qualité, animé par Sevag Chenorhokian (laboratoire d’appui) et Nicolas Camerlo (CAARUD Lou Passagin, Groupe SOS Solidarités) avait pour but d’interroger les participants sur la garantie de la qualité des analyses de produits dans le réseau.

La restitution de cet atelier a mis en exergue un besoin en matière de consolidation de formation des collecteurs. Il faut s’appuyer sur ce qui pourrait être transmis en cas de changement des équipes et prendre en considération le savoir expérientiel des usagers.

Un groupe de travail autour de la démarche qualité et ouvert à toutes les méthodes analytiques s’est ainsi mis en place au sein du réseau « Analyse ton prod’ ».

📥 Pour plus d’informations sur le groupe de travail autour de la démarche qualité, vous pouvez contacter Marine Gaubert, responsable du pôle pratiques professionnelles à la Fédération Addiction : m.gaubert@federationaddiction.fr

Vous souhaitez plus d’information sur le réseau « Analyse ton prod’ » ?

👉 Pour rejoindre le réseau, cliquez ici !

📥 Vous pouvez également contacter Marine Gaubert, pour toute question relative au réseau : m.gaubert@federationaddiction.fr