Recommandations de la DIHAL – prise en charge des personnes sans-abri très marginalisées – COVID 19

publié le  |  Imprimer

Dans la suite de la note de recommandations sur la RDR en hebergement durant la crise, la DIHAL vient de diffuser une recommandation pour la prise en charge des personnes sans-abri très marginalisées dans le cadre de l’épidémie de covid-19.

Elle revient sur la nécessité de réduire les risques nombreux liés à leur situation de résidence dans l’espace public et aux difficultés qu’ils rencontrent à s’inscrire dans les mesures de protection et de limitation de la contagion, pour eux-mêmes d’abord et plus largement.

👉 Télécharger la recommandation de la DIHAL pour la prise en charge des personnes sans abri très marginalisées

Contenu de la note

Elle propose une série de mesures pour la mise en place, par les services de l’État, notamment les préfectures, agences régionales de santé et forces de sécurité intérieure, collectivités territoriales, associations, des lieux de mise à l’abri.

ils devront selon la note être « compatibles avec les modes de vie des personnes et leurs habitudes de sociabilité (notamment refus de se séparer de leurs animaux, consommation de produits psychoactifs, difficultés relationnelles ou comportements rendant difficile la vie collective. »

La note précise la nécessité de « proposer aux personnes des lieux de vie et un accompagnement adapté », incluant notamment

  • Des espaces séparés respectant l’intimité pour les couples et personnes isolées (homme et femmes) ;
  • Prévoir une possibilité de garde des animaux en cas d’orientation vers le centre médicalisé Covid-19 ou une hospitalisation des personnes (chenil, entraide communautaire, etc.) ;
  • Poursuivre les liens avec les acteurs des maraudes habituelles qui connaissent les personnes (notamment les EMPP, les équipes de médiation sanitaire, les caarud, les csapa).

Enfin, elle recommande de « Proposer un accompagnement spécifique sur la santé mentale et l’addiction :

  • Le gestionnaire pourra s’appuyer sur la fiche réflexe Dihal « Recommandations addictions et santé mentale Covid-19 » notamment concernant la question de consommation de produits psychoactifs ;
  • Un lien avec des associations d’auto-support (regroupant des travailleurs pairs : anciens usagers de drogues, personnes ayant connu la rue, etc.) présentes sur le territoire sera recherché ;
  • Un partenariat avec des Csapa, Caarud et les EMPP du territoire est recommandé avec déplacements de professionnels sur les lieux si nécessaire tout en respectant les gestes barrières.

Les ressources

Cette note participe très fortement à la réponse au besoin des structures d’hébergement dans le contexte de confinement, pour l’accompagnement des personnes accueillies et ayant des usages de substances.
La Fédération Addiction, qui travaille depuis longtemps en lien avec la DIHAL et forte de l’expérience partenariale avec la Fédération des Acteurs de solidarité depuis 8 ans, a mis en place une série d’outils pour aider ces dispositifs et favoriser la coopération entre acteurs des différents champs :

Avec les apports précieux du collectif modus bibendi, partenaire historique de la Fédération addiction sur les questions de RDR alcool.

🔗 Vous souhaitez être mis en lien avec une structure de votre territoire ? Nous pouvons vous y aider à l’adresse soutien.covid19@federationaddiction.fr 

✉️ Faites nous remonter vos expériences de partenariat de terrain sur cette question ! Écrivez à  infos@federationaddiction.fr