Rapport d’orientation et recommandations de la commission d’audition publique sur la RdRD

publié le  |  Imprimer

rapport_RDRD_2016L’audition publique sur la réduction des risques et des dommages a été organisée les 7 et 8 avril 2016 par la Fédération Française d’Addictologie, avec le soutien institutionnel de la Direction Générale de la Santé et de la MILDECA et avec l’accompagnement méthodologique de la Haute Autorité de Santé.

Un rapport d’orientation et de recommandations a été publié à l’issu de cette audition.

Le rapport revient sur le concept de RdRD, sur son histoire et sur sa philosophie. Il décrit ensuite sa mise en œuvre :

  • en termes de politique de santé publique
  • en termes d’outils
  • en termes de pertinence
  • en termes de plus-value pour les personnes présentant des conduites addictives et pour les intervenants en addictologie
  • en termes de freins, à travers les exemples de l’alcool, du tabac, des opiacés et des nouveaux produits de synthèse (NPS)
  • en termes d’évolutions sur Internet

Il rappelle que des difficultés d’appropriation de la RdRD existent toujours, alors que la RdRD met en exergue l’importance d’une véritable alliance entre usagers et professionnels. De nombreux secteurs sont concernés par cette politique (justice, police, travail social, éducation et santé) mais chacun d’entre eux fait face à de multiples difficultés. Une sensibilisation du grand public semble également nécessaire, ainsi que des projets de recherche participatifs et pragmatiques.

Enfin, le rapport propose 15 recommandations concrètes pour améliorer la diffusion, l’appropriation et la mise en oeuvre de la RdRD liés aux consommations de substances psychoactives.

>>Lire le rapport sur le site de la Fédération Française d’Addictologie

>> Lire le communiqué de presse « Oser la réduction des risques » de la Fédération Addiction