Programme d’approche intégrée entre CMP et CJC : Appel à candidature pour la mise en place d’un comité de suivi clinique

publié le  |  Imprimer

Le programme Prépsycontact est basé sur le case management de cas complexes pour la réduction et l’arrêt de la consommation du tabac et du cannabis au bénéfice des jeunes patients atteints de schizophrénie ou de troubles apparentés et des professionnels des CJC et des CMP du territoire.

La Fédération Addiction est partenaire du projet pour piloter cette expérimentation sur 3 ans, soutenue par le Fond addiction.

Constats

Les patients atteints de troubles psychiques fument 2 fois plus que la population générale et les jeunes atteints de schizophrénie sont majoritairement fumeurs de tabac (57 %[1]) et de cannabis. S’ils sont motivés à cesser de fumer, ils n’y arrivent pas autant que la population générale. Le cancer et les maladies cardiovasculaires sont les 2 premières causes de mort de ces patients (26 %, 20 %) avec une réduction de leur espérance de vie de 16 ans chez les hommes et 13 chez les femmes. Cette mortalité prématurée est peu étudiée en France et peu connue du public ou des professionnels.

Le tabac modifie le métabolisme des antipsychotiques et peut expliquer la résistance partielle aux traitements. Le cannabis[2], outre son rôle préoccupant dans l’apparition des troubles psychotiques, augmente les effets sédatifs des traitements et peut provoquer des rechutes. Bien que les taux d’arrêt soient inférieurs à la population générale[3], ces données encouragent le développement d’actions ciblées spécifiquement adaptés aux besoins des patients atteints de schizophrénie. C’est pourquoi, le programme d’appui Prépsy Contact cherche à valoriser une dynamique innovante et expérimentale de co-construction des compétences croisées des Consultations Jeunes Consommateurs (CJC) / Centres Médico Psychologiques (CMP) visant à un meilleur repérage des situations et à la mise en place d’un accompagnement adapté pour limiter la surmortalité évitable et à réduire les inégalités sociales et de santé ou la précarité financière de ces jeunes patients multi-vulnérables.

Le projet et ses objectifs :

Prépsy Contact en partenariat avec la Fédération Addiction doit organiser le développement collaboratif d’un programme d’approche intégrée fournissant un suivi préventif et curatif tenant compte des conséquences du parcours social, familial et environnemental du patient. Ce programme permettra aux CJC/CMP un meilleur repérage et une meilleure prise en compte de problématiques identifiées : tabac/cannabis du côté psychiatrie et schizophrénie côté addiction, sans augmenter leurs coûts de fonctionnement.

Les recommandations nationales et internationales seront intégrées et adaptées par un comité d’experts puis déployées auprès des CJC/CMP par Prépsy Contact via sa plateforme numérique. Des dossiers d’information centrés autour des spécificités de l’arrêt du tabac et du cannabis dans la schizophrénie seront élaborés et adaptés puis diffusés à destinations des 3 cibles (CJC, CMP, patients et leur entourage). Un outil de mise en place et de facilitation de la collaboration interprofessionnelle entre les CJC/CMP et de formations croisées sera élaboré et mis à leur disposition. Le comité de suivi clinique interdisciplinaire de cinq binômes CJC/CMP assurera une fonction d’appui aux différentes étapes du projet.

Les membres du Comité de suivi clinique sélectionnés via cet appel à candidature devront se situer dans une des régions prioritaires identifiées par le Comité projet : Grand-Est, Haut-de-France, Ile-de-France, La Réunion, Nouvelle-Aquitaine. Le programme d’appui Prépsy contact sera ensuite étendu aux autres régions métropolitaines et ultramarines pour permettre à l’ensemble des usagers des CJC/CMP d’y avoir accès.

Objectifs spécifiques du Programme :

  • Identifier les programmes nationaux et internationaux d’aide à l’arrêt du tabac/cannabis pour les jeunes atteints de schizophrénie et les adapter pour leur diffusion
  • Communiquer auprès des CJC et des CMP sur le programme d’appui Prépsy Contact (et sa plateforme numérique)
  • Aller vers les personnes multi-vulnérables
  • Créer du lien entre professionnels
  • Participation des médiateurs de santé pairs-community managers à l’aide à l’arrêt et/ou réduction des risques du tabac/cannabis
  • Faciliter l’utilisation de la cigarette électronique ou des traitements substitutifs nicotiniques

Le projet permettra aussi d’identifier, via sa démarche d’évaluation, les freins et leviers rencontrés avant l’élaboration d’un plan d’essaimage de l’action.

Objectifs spécifiques de l’appel à candidature :

  • Identifier cinq binômes CJC et CMP volontaires pour s’impliquer sur le projet ;
  • Participer à l’élaboration de l’outil à destination des professionnels, des usagers/patients et des proches ;
  • Faciliter l’évaluation de l’outil (en pratique et en résultat) ;
  • Faciliter et être vecteur de la diffusion de l’outil à l’ensemble des CMP/CJC souhaitant intégrer le projet en phase de déploiement.

 

[1] The Lancet Psychiatry. Does tobacco use cause psychosis? Systematic review and meta-analysis. 09/06/2015.

[2] T.H. Moore, S. Zammit, A. Lingford-Hughes et al. Cannabis use and risk of psychotic or affective mental health outcomes : a systematic review. Lancet, 2007, 370, 9584, 319-28.

[3] Humair J-P. Arrêt du tabac chez les patients avec un trouble psychiatrique. Rev Med Suisse 2009; volume 5. 1472-1475