international

Le programme américain de renforcement des familles (SFP) expérimenté en France

publié le  |  Imprimer

photo 1Le SFP est un programme de renforcement des familles (SFP) élaboré sur 30 ans par Karol Kumpfer, professeur de psychologie au département éducation et promotion de la santé de l’Université de l’Utah. Il s’adresse prioritairement aux familles « à haut risque » mais peut aussi se décliner de manière plus universelle (prévention universelle), notamment au sein des écoles. Il vise à renforcer les relations et les compétences familiales afin de réduire de manière significative les problèmes de comportement, la délinquance, l’alcoolisme et la toxicomanie chez les enfants et à améliorer les compétences sociales et scolaires.

Le SFP et les travaux de la Fédération Addiction

Ce programme est la conceptualisation d’une méthode, dotée d’un certain nombre d’outils pour susciter l’implication et l’adhésion des familles (guide, DVD). Le programme SFP est aujourd’hui appliqué dans 26 pays et récemment expérimenté en France. A ce titre, la Fédération Addiction a organisé un séminaire autour du SFP, en présence de ses concepteurs américains.

Le SFP rejoint les travaux menés par plusieurs adhérents de la Fédération Addiction en matière d’Education Préventive. Lors du discours d’ouverture du colloque de 2007 intitulé « Familles et dépendances », Jean-Pierre Couteron appelait au soutien des compétences des familles « …la famille est sollicitée. Elle se voit invitée à mieux tenir son rôle éducatif. On parle d’appui à la parentalité (…) ».  Au 30èmes Journées de la Fédération « Grandir parmi les addictions », Madame la Ministre Roselyne Bachelot avait annoncé l’expérimentation du programme SFP par l’INPES dans la diffusion de son discours d’ouverture et insisté sur l’importance pour les professionnels de travailler sur la base de cette méthode. En 2012, la Fédération Addiction a publié le guide « Addictions : familles & entourage. Prévenir, éduquer, accompagner ». 

Première expérimentation évaluée en France

Investi également depuis plusieurs années sur ce thème, l’INPES a pu expérimenter des actions d’implantation du programme SFP depuis 2009. Celle pilotée dans le sud de la France, avec le Codes du 06, vient d’être évaluée. En accès adhérents, vous trouverez le résultat de l’évaluation ainsi que l’intervention de Corinne Roehrig, médecin en santé publique, cheffe de projet parentalité et promotion de la santé au CODES 06.

Implication du réseau de la Fédération dans l’implantation du programme américain sur nos territoires

Du côté de la Fédération, Catherine Delorme, directrice du SDIT, association Sauvegarde 71, vient de déposer un projet auprès de la Fondation de France dont l’objectif, suite à des mises en œuvre locales, régionales et nationales serait de travailler à la transférabilité du programme SFP. C’est dans cette perspective que nous avons pu monter un workshop avec la conceptrice du programme, afin d’échanger de manière privilégiée autour de ce programme de renforcement des familles.

Ce programme est donc transférable (pas de copyright) avec la nécessité d’être adapté selon les pays, les cultures. Non seulement par la langue (traduction des outils) mais aussi par la prise en compte les subtilités inhérentes aux publics et aux pays.