Communiqué de presse – Pour une réponse éducative aux usages d’alcool et autres substances chez les adolescents ?

publié le  |  Imprimer

La publication des données de la dernière enquête ESPAD (1) confirme des évolutions déjà notées :

  • L’usage du tabac connaît une diminution (de 37% à 17%) tandis que l’usage de cannabis connaît un premier vrai fléchissement ( de 6,1% à 3,4%)
  • La consommation d’alcool est inquiétante, notamment chez les jeunes femmes où l’usage régulieraugmente, d’une façon en tout cas plus mesurable que le Binge Drinking, tandis que l’usage de cocaïne, pour spectaculaire qu’il soit, reste encore limité.

Pour l’ANITEA et la F3A qui fédèrent plus des 2/3 des acteurs de l’addictologie médico-social, c’est plus que jamais sur le contexte addictogène de notre société qu’il faut se centrer pour proposer les réponses éducatives et thérapeutiques nécessaires.

C’est l’association d’un discours informatif clair, de règles collectives adaptées et d’une aide spécifique qui doit servir de base à une politique éducative modernisée impliquant les familles autant que les usagers, comme cela se fait depuis 2005 pour le cannabis et l’alcool dans les consultations jeunes usagers.
Face à une société qui multiplie les sollicitations addictives, c’est l’éducation qui doit plus que jamais être au centre de nos réponses, et non les sanctions et menaces. Mais pour cela, l’Etat doit prendre ses responsabilités, notamment en donnant à tous les acteurs de la prévention, les moyens nécessaires.

(1) European School Survey on Alcohol and Other Drugs, étude menée tous les 4 ans dans 35 pays européens auprès d’ élèves de 16 ans.

Contact Presse :
Jean-Pierre COUTERON – Président anitea
Patrick FOUILLAND – Président F3A
Nathalie LATOUR – Déléguée Générale anitea

La Fédération Addiction est issue de la fusion entre l’Anitea (Association Nationale des Intervenants en Toxicomanie et Addictologie) et la F3A (Fédération des Acteurs de l’Alcoologie et de l’Addictologie)