- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Assassinats aux Philippines – la communauté internationale doit réagir

Le 25 juillet dernier, le président des Philippines a appelé dans son discours à la Nation à « ne pas avoir de pitié » dans la guerre contre la drogue… et aux usagers. Il y demande aux forces de l’ordre de tuer davantage de trafiquants.

Exécutions extrajudiciaires

Plus de 700 personnes ont été tuées dans le cadre d’une guerre contre la drogue et les consommateurs de plus en plus dramatique depuis l’élection de Rodrigo Suerte à la présidence le 9 mai dernier. Aux chiffres de la police qui peut exécuter de manière extrajudiciaire, sans enquête ni justification légale, s’ajoutent les assassinats par les milices et des hommes de main du gouvernement. 2016-07-philippines-asia-drug-murders-police

Avec cet appel, les Philippines s’éloignent encore un peu plus du cadre d’un État de Droit. Lors de son discours du 25 juillet, le président a d’ailleurs prévenu que « ni les prêtres ni les défenseurs des droits de l’homme sur place ne pourraient protéger les criminels ». Il avait fait sa campagne sur un programme ultra-sécuritaire, et se dit défenseur de la police y compris contre la justice et le pouvoir parlementaire, souhaitant « aller plus loin » dans l’hécatombe.

Mobilisation internationale

Plusieurs réseaux internationaux dont l’IDPC, ont réagi très fermement à ce discours, et invitent toutes les ONG, associations ou citoyens à se joindre à l’effort pour que l’ONU engage des sanctions immédiates.

Pour participer :

Retrouver en ligne:

La presse en parle…

Retrouver les articles de presse sur ce sujet :