base-CJCDans le cadre de la réflexion menée lors de l’élaboration du guide sur les pratiques professionnelles dans les Consultations jeunes Consommateurs paru en 2012, mais aussi lors des journées régionales organisées par les Agences régionales de santé et les chefs de projet MILDT, nous avons pu prendre connaissance d’un grand nombre d’actions de partenariat mises en place par les CJC. Pour poursuivre son engagement sur ce sujet, la Fédération Addiction souhaite valoriser et formaliser ces expériences de partenariats en constituant notamment une base en ligne consultable par les professionnels.

Vous travaillez dans une CJC qui mène des partenariats ? Vous pouvez participer à la constitution de notre base ! Vos retours sont précieux !

>> Remplissez le formulaire en ligne
>> Ou téléchargez le questionnaire au format Word et renvoyez-le par fax au 01 43 66 28 38, par mail à c.benkhoucha@federationaddiction.fr ou par courrier à Cynthia Benkhoucha, Fédération Addiction, 9 rue des Bluets, 75011 Paris

La publication d’un document support de recommandations et de modalités de coopération entre CJC et les dispositifs de premier recours est prévue pour l’année 2015. Des entretiens collectifs (focus groupes) réunissant professionnels de CJC et partenaires seront organisés d’ici la fin de l’année 2014 afin de dégager les éléments de contenus de ce support. Il est possible que nous revenions vers vous au regard des expériences que vous allez nous transmettre.

Le partenariat, un des piliers de l’intervention précoce

Agir dès les premières consommations de substances ou pratiques sans consommation (jeux, internet…) permet de :

  • Réduire les conséquences néfastes des usages ou pratiques simples, à risque ou nocifs
  • Eviter une évolution vers l’addiction
  • Faciliter l’accès aux soins pour les usagers qui en ont besoin.

C’est le cœur de la démarche de l’intervention précoce qui consiste à :

  • Promouvoir un environnement attentif et favorable par le développement de réseaux locaux et de partenariats entre les CJC, les parents et la communauté adulte dans son ensemble ou encore par la contribution aux réflexions des politiques publiques territoriales
  • Faciliter le repérage précoce des consommations et la mise en place d’une intervention personnalisée à l’aide d’une méthodologie spécifique visant à éviter l’aggravation, rechercher le mieux-être, augmenter la motivation au changement, engager une réflexion sur la consommation…