Parole et addiction


Sous la direction de Marc Levivier, François Perea  et Ingrid Belz Ceria
Editions Erès
Date de parution : 2013

Présentation de l’éditeur

Depuis quelques années, la recherche sur les addictions s’enrichit d’un ensemble de travaux qui s’attachent à entendre la parole des sujets. La tâche n’est pas aisée. D’abord, parce que celui qui écoute interfère dans le message qui se voudrait transparent : le contexte institutionnel, le statut des différents interlocuteurs déterminent en partie le discours du « soigné ». Ensuite, parce que le sujet n’est pas totalement maître de sa parole.

Cet ouvrage entend réunir des approches qui généralement se méconnaissent: le linguiste s’intéressera au discours du sujet tel qu’il révèle ses positionnements, en réaction à l’autre, en écho au discours, le considérant comme locuteur ordinaire. Le clinicien s’intéressera à la parole telle qu’elle prend sens pour un sujet, dans une épistémé subjective que les mots invitent à reconstruire. Dans ce dialogue, c’est une invitation pour chacun, quelle que soit sa place, à écouter autrui selon tous les registres qui font la richesse du langage. Car les soins de l’âme contemporaine nécessitent l’analyse la plus fine des rapports entre le sujet parlant et les passions qui animent et qui agitent nos sociétés : les addictions.

Au sommaire

CONTEXTES CLINIQUES – Paroles de patients, paroles d’accompagnants
* Addiction, parole et signification : à propos d’un cas
* Point de parole
* Où est donc le préteur qui dit ?
* Les silences, les paroles perdues : le « déni » pour dire
* Les harmoniques de la parole

RÉGIMES DISCURSIFS ET SUBJECTIVITÉ – De la conversation de comptoir à la proposition philosophique
* Adresse et (inter)subjectivité dans le discours de l’alcoolique
* Addiction et éthique de la parole
* Addiction, pulsion, discours
* Approche historique et épistémologique du concept d’addiction