Mise en garde de l’ANSM sur l’usage détourné des médicaments renfermant du dextrométhorphane

publié le  |  Imprimer

logo-ansmL’ANSM vient de faire paraître une mise en garde à destination des médecins généralistes et des pédiatres concernant l’usage détourné des médicaments renfermant du dextrométhorphane, en particulier chez les adolescents et jeunes adultes.

Le dextrométhorphane (DXM) est un dérivé morphinique antitussif d’action centrale indiqué chez l’enfant et l’adulte dans le traitement de courte durée des toux sèches et des toux d’irritation. Commercialisé dans de nombreuses spécialités, il se présente sous différents  formes : sirop, comprimé, gélule, capsule, pastille et sachet-dose.
Délivrés avec ou sans ordonnance, ces médicaments peuvent être utilisés par des adolescents, jeunes adultes ou polytoxicomanes à des fins « récréatives » ou de « défonce », le dextrométhorphane ayant des similarités pharmacologiques avec la kétamine.

L’ANSM recommande de vérifier d’éventuels antécédents d’abus, de dépendance ou de comportement pouvant supposer un usage détourné, et de conseiller un autre antitussif en cas de doute.