Ségur de la santé : 12,7 millions € en plus pour le secteur addictions

publié le  |  Imprimer

Le confinement du printemps dernier a mis en lumière de manière aigüe les inégalités sociales et territoriales de santé et d’accès aux soins.

Pour y répondre, le ministère de la santé a inclus une mesure dédiée à la résorption de ces inégalités dans le plan du Ségur de la Santé, pour encadrer et prioriser les actions à renforcer sur les années qui arrivent.

Il s’agit de la mesure 27 du Ségur, qui prévoit :

Pour le premier semestre 2021 :

  • Une prise en charge plus rapide des personnes avec des troubles psychiques :

Un repérage et une prise en charge plus rapides des personnes en souffrance, notamment à la rue et en centre d’hébergement, grâce au renforcement d’équipes mobiles (EMPP) et des cellules d’urgences médico-psychologiques

Un accès facilité aux psychologues (recrutement de 160 psy. en CMP)

☞ Coût: 24 millions €

  • Le lancement d’actions ciblées sur les territoires pour réduire les inégalités de santé et le renforcement de l’accès aux psychologues en maisons de santé pluri-professionnelles (FIR)

☞ Coût: 32 millions

  • Meilleur repérage et orientation des personnes avec des problématiques addictives au sein d’environ 350 ELSA

☞ Coût: 10 millions

A partir du second semestre 2021 :

  • Meilleure prise en charge des publics confrontés aux addictions grâce à des structures CSAPA CAARUD modernisées

☞ Coût: 12,7 millions €

  • Meilleure prise en charge des personnes à la rue et en structure d’hébergement grâce à des équipes mobiles dédiées offrant  des soins infirmiers et une prise en charge médico-sociale courte ou longue (SSIAD Précarité, ACT à domicile, équipe mobile santé précarité)

☞ Coût: 39,9 millions €

  • Mise en place d’un numéro national « suicide » dans certaines régions et fin du déploiement du dispositif de recontact des suicidants  (VigilanS)

☞ Coût: 7,5 millions €

Le détail de ces annonces sera fait dans les jours qui arrivent, et sera organisé pour le secteur médicosocial principalement via la circulaire de mesures nouvelles qui devrait être renforcée sur ces axes dès 2021.