Édition Précédente |« Médecine, drogues et addictions : les liaisons dangereuses ? » – 31e Journées Nationales de l’anitea

publié le  |  Imprimer

Jeudi 10 et vendredi 11 juin 2010 à Arcachon

Le Réseau Aquitain a présenté ces actions innovantes et son organisation. Le réseau AGIR 33 a exposé son action « DSP » (déléguée santé/prévention) et le « RPIB addiction jeunes », le réseau RENAPSUD a présenté le « document sur les bonnes pratiques TSO » élaboré en partenariat avec les structures et à destination des libéraux. Le réseau Bastha (bassin d’Arcachon) subventionné par la COBAS qui réunit à chaque rencontre de nombreux  professionnels de l’interministériel, a pu présenter ses actions.

Le GRRITA (association comprenant l’union régionale anitea) et le CEID ont pu exposer leurs projets autour de la thématique « addiction et hépatites : de la formation à la prise en charge », ainsi que la Coordination Nationale du réseau des Micro Structures (CNRMS) avec aussi les équipes de liaison en Addictologie (ELSA) ont pu présenter le travail fait au niveau national et régional (Aquitaine).

Malgré un contexte difficile avec des restrictions budgétaires significatives ces journées ont eu un certain succès. Nous avons eu le plaisir d’accueillir 470 participants et faire salle comble, professionnels du secteur médico-social et sanitaire mais aussi institutionnels, venus partager, échanger, réfléchir et se rencontrer.

Les intervenants ont pu aborder la question du soin et de la place de l’individu dans notre société au penchant d’hyper modernité. Le discours d’introduction de Jean-Pierre Couteron, le président de l’association a une nouvelle fois rassemblé la majorité des participants présents. Les symposiums et ateliers ont permis d’échanger autour des inquiétudes et des pratiques de terrains, les stands d’expositions de partager et d’échanger autour d’actions mises en place dans la région Aquitaine qui nous a accueillie pour ces 31èmes et dernières journées nationales sous l’en-tête anitea.