- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

Lutte contre le tabagisme : une approche globale et intégrée avec les maisons des adolescents

Pour faire face au tabagisme dès l’adolescence, la Fédération Addiction mène avec les maisons des adolescents un projet afin de consolider la mission de centre de ressources des consultations jeunes consommateurs (CJC).

La précocité de l’initiation du tabac et le tabagisme régulier à l’adolescence prédisent un risque élevé de dépendance à la nicotine à l’âge adulte. C’est ce constat qui pousse la Fédération Addiction à travailler avec l’Association nationale des maisons des adolescents (ANMDA) avec le soutien du Fonds de lutte contre les addictions afin de consolider la mission de centre ressources des CJC (consultations jeunes consommateurs) et des MDA (maisons des adolescents). Le thème central : « une approche globale et intégrée de lutte contre le tabagisme. »

Le comité de pilotage réunit la MILDECA, l’Institut national du cancer, Santé publique France, la Société française pour la santé de l’adolescent, le ministère des Solidarités et de la Santé, le ministère de la Justice, l’agence régionale de santé des Hauts-de-France et l’agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté. Il s’agit d’autant d’acteurs et de partenaires ressources sur les thématiques jeunesse et addiction dont le soutien et les retours ont été précieux.

Un projet en deux étapes

Le projet se déroule en deux étapes : la mobilisation des réseaux des MDA et des CJC pour identifier leurs modalités de coopération sur le territoire, et l’élaboration et la diffusion d’outils d’appui à la prise en compte du tabac.

La première étape s’est déroulée au cours de l’année 2020, via la construction et la diffusion d’un questionnaire à destination des CJC et des MDA pour établir un état des lieux des relations entre ces structures, et afin d’évaluer la manière dont le tabac est abordé chez les jeunes. Nous avons recensé 100 réponses de la part des CJC françaises, et 65 de la part des MDA.  Les questionnaires sont en cours d’analyse pour en retirer les éléments saillants.

De là, nous débuterons la seconde phase du projet, via l’organisation des sessions de travail prévues en 2021 afin de présenter les résultats et travailler sur les outils existants et à créer.