L’usage de sulfate de morphine par les usagers de drogues en France. Tendances récentes 2012-2013.


Note n°2014-9 du dispositif TREND
Auteurs : Agnès Cadet-Taïrou, Michel Gandilhon (OFDT)
Parution : 10 juillet 2014

Cette note de l’OFDT sur le sulfate de morphine fait le point sur le marché, les usages, les usagers, les modes d’usages et les risques du produit.

« Le sulfate de morphine est le principe actif d’une classe de médicaments opiacés indiqués dans le traitement des douleurs intenses et/ou rebelles aux autres analgésiques. Bien que ne disposant pas d’AMM (autorisation de mise sur le marché) dans le traitement de la dépendance aux opiacés, les sulfates de morphine sont parfois prescrits dans cette indication, que ce soit dans le cadre de la « circulaire Girard » du 27 juin 1996 ou en dehors de ce cadre. Ces médicaments peuvent en outre faire l’objet d’usages non substitutifs de la part des usagers de drogues et de détournement vers le marché noir.

La principale spécialité détournée est le Skenan®LP, forme à libération prolongée qui existe en plusieurs dosages et se présente sous forme de gélules remplies de microbilles. Le Moscontin®LP également à libération prolongée, commercialisé en comprimés par un laboratoire différent et l’Actiskenan®, forme à libération rapide sont peu présents sur le marché parallèle et ne semblent pas particulièrement recherchés. Les spécialités contenant du sulfate de morphine sont classées sur la liste de stupéfiants. »

>> Consultez la note sur le site de l’OFDT