Loi Evin à nouveau menacée, les associations se mobilisent

publié le  |  Imprimer

Après la tentative de modification de la loi Evin dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé et après la proposition de la ministre, Mme Marisol Touraine, acceptée par tous les groupes parlementaires de maintenir l’équilibre actuel de la loi Evin, le lobby de l’alcool et ses relais parlementaires se sont insinués dans la loi Macron pour remettre en cause cet accord sur l’encadrement de la publicité des alcools. Un amendement visant à vider la loi Evin de sa substance concernant les publicités relatives à l’alcool a été voté par le Sénat.

Un courrier dont la Fédération Addiction est signataire vient d’être adressé aux membres de la commission spéciale chargée d’examiner le texte de la loi Macron tel qu’amendé par le Sénat afin de leur demander le retrait des dispositions remettant en cause l’équilibre actuel des textes encadrant les publicités en faveur des boissons alcooliques.

Un cas d’école accompagne le courrier, permettant d’imaginer les déclinaisons possibles de cet assouplissement non souhaité par l’ensemble des signataires.