Intervention précoce: les axes 2018 de la Fédération Addiction

publié le  |  Imprimer

Stratégie d’action intervenant entre la prévention et l’accès aux soins, l’intervention précoce s’applique aux premières étapes de la consommation de substances psychoactives avant que celle-ci ne devienne problématique.

Cheval de bataille de la Fédération Addiction depuis de nombreuses années, l’intervention précoce fait toujours partie de ses principaux axes de travail pour l’année 2018.
En 2015, à la demande de la MILDECA et de la DGS et en réponse à l’action 24 du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives, la fédération a piloté en partenariat avec l’ARS le déploiement de 24 formations régionales à destination des professionnels. En 2016 ces formations ont été étendues aux territoires d’Outre-Mer (Réunion, Guyane, Guadeloupe, Martinique). Au total 28 formations ont été dispensées auprès de 237 structures. En 3 ans c’est plus de 500 professionnels qui ont été formés.

Les professionnels ayant assisté aux formations ont pu, développer une culture commune autour de l’intervention précoce, en identifier clairement les enjeux et renforcer leurs compétences afin de faciliter la mise en œuvre d’une stratégie d’action.
Ces formations ont également été l’occasion de sonder leurs besoins et attentes dans le but de proposer des actions complémentaires qui permettront aux CJC de s’engager pleinement dans le déploiement d’une stratégie d’intervention précoce.

Ainsi dans l’objectif de maintenir la dynamique impulsée par les premières formations et de combler les besoins des professionnels, la Fédération Addiction a défini de nouvelles actions pour les années 2017-2018.

3 nouveaux séminaires régionaux vont donc être organisés, 2 séminaires ont déjà eu lieu en Normandie et Occitanie fin 2017. Ces séminaires s’adressent aux directions et chefs de service des CSAPA gérant les CJC, de même qu’aux ARS.

Des formations niveau 2 sont également en cours d’élaboration, elles permettront de poursuivre la montée en compétences des professionnels de CJC en abordant plus concrètement la question du  déploiement de la méthodologie de l’IP.

Enfin un document « l’IP en pratique » est en cours de rédaction, il aura pour mission d’expliquer très factuellement ce qu’est l’intervention précoce. Il sera à destination des professionnels de CSAPA et CJC et de leurs partenaires.