Recettes Pompettes, divulgâchons(1) l’épisode 2 et revenons à la modération !

publié le  |  Imprimer

Surfant sur le succès de l’épisode 1, un épisode 2 a vu le jour, espérant la même publicité pour engranger autant sinon plus de spectateurs.Captureecran
Afin de vous éviter d’en grossir le flot, nous vous proposons l’essentiel de ce nouvel opus :

– on y découvre que les Recettes Pompettes s’ouvrent aux autres addictions, puisque l’on y parle, tout aussi maladroitement, de substances illicites ;
– on y vérifie que la vodka l’emporte sur le vin, et que la cuisine française, même trouvillaise ou trouvilloise, donc venant de la ville de Trouville, n’est plus ce qu’elle était ;
– on y disserte sur le passé de la télévision en avouant ne pas la regarder ;
– tout se finit dans une grande séquence émotion : Antoine repart en voiture, conduit par un chauffeur, sous le regard mouillé de Monsieur Poulpe.

Comme pour l’épisode 1, nous demandons que la loi Evin soit étendue à Internet afin que l’alcool n’y soit plus présenté comme un produit banal.
Comme pour l’épisode 1, nous réaffirmons la nécessité de démonter les mécanismes d’influences qui favorisent les troubles de l’usage d’alcool.
Et comme pour l’épisode 1, nous formulons une piste de réflexion, complémentaire et à partager.

Sans attendre l’épisode 3, nous vous proposons donc de relire notre précédent communiqué de presse : il explique pourquoi, en toute chose, nous préférons la modération.

(1) Le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française propose « divulgâcheur » pour l’anglicisme « Spoiler »