Le Syndicat de la Magistrature pour une nouvelle politique des drogues tournée vers la réduction des risques

publié le  |  Imprimer

Le SDM (Syndicat de la Magistrature) a publié un livret  « Refonder la justice au service de la démocratie » qui reprend ses principales propositions dans le cadre des élections présidentielles de 2012.

Parmi les propositions, celle de « mettre en œuvre une nouvelle politique des drogues tournée vers la réduction des risques ». Le SDM insiste en effet sur l’échec de l’approche répressive de la consommation de drogues sur le terrain de la sécurité et celui de la santé publique. L’ONU a récemment lancé un appel pour que cesse « la criminalisation et la stigmatisation des usagers de drogues qui ne font pas de mal à autrui ».

La SDM estime qu’il faut repenser la politique des drogues en France afin de protéger les usagers sur le plan sanitaire. Une telle politique passe en particulier par l’ouverture de salles de consommation supervisée, la dépénalisation de l’usage de toutes les drogues et la légalisation contrôlée du cannabis – qui portera un coup d’arrêt aux trafics qu’il génère.

Voir le livret « Refonder la justice au service de la démocratie »