- Fédération Addiction - https://www.federationaddiction.fr -

L’approche neuropsychologique au service des résidents de communautés thérapeutiques

L’approche neuropsychologique a-t-elle un effet bénéfique sur le risque de rechute et la réinsertion socioprofessionnelle des résidents en communauté thérapeutique ? C’est ce que cherche à savoir le projet NeuroAddiCT mené dans trois communautés. Les premiers résultats montrent que les troubles cognitifs sont fréquents chez les résidents et qu’il faut les prendre en compte.

Le projet NeuroAddiCT (Neuropsychologie des addictions en communautés thérapeutiques) cherche depuis un an à déterminer si l’approche neuropsychologique a un effet bénéfique sur le risque de rechute et la réinsertion socioprofessionnelle des résidents de communauté thérapeutique six mois après leur sortie.

Les premiers résultats montrent que les résidents rencontrent des fragilités cognitives par rapport à des personnes non-consommatrices avec notamment des difficultés en mémoire de travail et en équilibre. Ces troubles rendent plus compliqué l’accompagnement addictologique pour les résidents car celui-ci se base sur un fonctionnement cognitif intègre.

Approche neuropsychologique en communauté thérapeutique : les premiers résultats

Après un an de travail dans trois communautés (Cateau-Cambrésis dans les Hauts-de-France, Aubervilliers en Île-de-France et le Fleuve en Nouvelle-Aquitaine), les données préliminaires indiquent que les résidents accueillis en communauté thérapeutique ont un profil hétérogène, tant dans leur parcours de soin que de consommation de substances avec une polyconsommation très fréquente.

Ces résidents présentent globalement des fragilités cognitives si on les compare à des personnes non-consommatrices du même âge, genre et niveau d’études. Ils rencontrent notamment des difficultés marquées en mémoire de travail et en équilibre.

Un projet en plusieurs étapes pour adapter l’accompagnement aux troubles cognitifs

Ces données constituent une première étape pour mieux comprendre les profils de consommation et de cognition spécifiques des résidents des communautés thérapeutiques dans l’objectif d’adapter l’accompagnement.

Cette première année a en effet permis :

Cette première étape (appelée « bras contrôle ») était essentielle pour obtenir des données dans le cadre du fonctionnement traditionnel des communautés partenaires avant même de mettre en place l’intervention neuropsychologique complète. Ainsi, les données présentées sont issues des premiers dépistages neuropsychologiques qui ont pu être proposés à l’entrée et à la sortie des résidents, avec les outils de suivi à un puis six mois après la sortie.

Ainsi, ont été effectués et seront poursuivis :

Il apparait déjà que les troubles cognitifs sont fréquents parmi les résidents des communautés et peuvent complexifier le bénéfice de l’accompagnement addictologique car celui-ci se base sur un fonctionnement cognitif intègre. Ces résultats préliminaires soulignent la nécessité de poursuivre les analyses et d’adapter l’accompagnement aux troubles cognitifs.

Grâce au travail déjà effectué et à la participation des équipes et des résidents, le programme de remédiation cognitive associé à une évaluation neuropsychologique détaillée vont pouvoir être intégrés au dispositif d’accompagnement des communautés.

Un projet de l’université de Caen et de la Fédération Addiction

Le projet NeuroAddiCT est mené par le laboratoire de psychologie de l’université de Caen en partenariat avec la Fédération Addiction.

👉 Découvrez la fiche de présentation complète du projet

Pour 2022, les prochaines étapes sont :

Le projet NeuroAddict a fait l’objet d’une communication au congrès de l’ESBRA (Société Européenne de Recherche Biomédicale en Alcoologie) qui a eu lieu à Timişoara en Roumanie du 7 au 9 octobre :
retrouvez le poster qui a été présenté ici.

Le projet NeuroAddict fera également l’objet d’une communication orale au congrès de l’Albatros à Paris le 7 décembre à 13h30, salle 4 !

☝️ Plus d’infos sur le projet ici !

Ou vous pouvez contacter les membres de l’équipe de neuropsychologues de l’univesité de Caen : Simon Deniel (simon.deniel@unicaen.fr) ou Marion Delarue (marion.delarue@unicaen.fr)