L’Afssaps diffuse une mise au point sur le bon usage de la Buprénorphine Haut Dosage

publié le  |  Imprimer

La buprénorphine haut dosage (BHD) a été mise sur le marché en 1996 pour le traitement de substitution de la dépendance aux opiacés, quelques mois après la méthadone. La mise à disposition de ce traitement a montré des résultats incontestables en termes de santé publique objectivés par une diminution des overdoses et des transmissions virales. Néanmoins, les mésusages, l’usage détourné et le trafic des spécialités à base de buprénorphine ont conduit l’Afssaps à mettre en place un suivi renforcé. Afin de poursuivre la mise à disposition de ces médicaments dans les meilleurs conditions, l’Afssaps diffuse une mise au point destinée aux professionnels de santé pour les aider dans la prise en charge des patients dépendants aux opiacés et de rappeler le bon usage de la buprénorphine haut dosage.

La mise au point porte sur l’ « Initiation et le suivi du traitement substitutif de la pharmacodépendance majeure aux opiacés par buprénorphine haut dosage ». Cette mise au point, destinée plus particulièrement aux médecins généralistes, a pour but de les aider dans la prise en charge des patients dépendants aux opiacés et de rappeler le bon usage de la buprénorphine haut dosage. Introduite pas une liste de « messages clés », la mise au point rappelle notamment les étapes de l’initiation du traitement, les modalités de son suivi, les situations nécessitant une prise en charge particulière comme la prise en charge de la douleur, des co-addictions, la grossesse.