La réduction des risques en milieu festif parmi les priorités de la Mildeca en 2022

publié le  |  Imprimer

Une nouvelle circulaire de la Mildeca parue début décembre inclut le volet de la réduction des risques en milieu festif comme un axe prioritaire.

Le 3 décembre, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) a publié une lettre autour des grands axes et attendus pour l’année 2022 à destination des préfets de régions et de départements ainsi que des chefs de projets Mildeca. Cette lettre fixe notamment la déclinaison territoriale des priorités nationales. Parmi ces priorités, « Prévenir et réduire les risques en milieu festif ». La Fédération Addiction avait soutenu l’importance d’intégrer ce point.

Décliner les priorités dans les territoires

La déclinaison territoriale des priorités nationales de la Mildeca figure dans la lettre du 3 décembre (point 3). On y retrouve les objectifs suivants :

  • Poursuivre le déploiement des programmes validés de renforcement des compétences psycho-sociales pour une prévention efficace en établissement scolaire
  • Diligenter des contrôles pour faire respecter l’interdiction de vente aux mineurs
  • Favoriser la prévention des conduites addictives en milieu professionnel
  • Diffuser les campagnes d’information
  • Prévenir et réduire les risques en milieu festif avec la prévention auprès des étudiants mais également la réduction des risques lors des rassemblements festifs, y compris illégaux.

La Fédération Addiction avait soutenu l’importance d’intégrer ce dernier point afin que la réduction des risques en milieu festif fasse partie intégrante de la politique publique, y compris pour les rassemblements illégaux.

Il s’agit donc d’une avancée en matière de reconnaissance institutionnelle pour les professionnels intervenant en milieu festif, y compris lors de rassemblements illégaux. Cette avancée intervient dans un contexte où les intervenants en milieu festif sont très souvent confrontés à des freins dans la réalisation de leurs missions et peuvent subir des pressions juridiques.

Cette instruction engage également les chefs de projet Mildeca à soutenir et à valoriser les actions financièrement.

Les autres priorités

Les trois autres grands axes prioritaires de la lettre sont :

  • poursuivre le pilotage coordonné au niveau régional et apporter un appui au niveau départemental
  • développer les partenariats avec les collectivités locales
  • choisir les projets à financer par les crédits délégués (crédits 2022 et coordination avec les autres crédits – Fonds addictions ; FIPDR ; PDASR)

 

👉 Retrouvez ici la lettre (paragraphe 3.3 pour le volet sur le festif)