La Fédération Addiction salue la mémoire de Nicole Maestracci

publié le  |  Imprimer

Nicole Maestracci est décédée le 7 avril. Membre du Conseil constitutionnel de 2013 à 2022, Nicole Maestracci a été présidente de la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) de 1998 à 2002. La Fédération Addiction salue une grande dame qui aura marqué les politiques publiques sur les addictions.

C’est avec grande tristesse que la Fédération Addiction a appris le décès de Nicole Maestracci ce 7 avril.

Membre du Conseil constitutionnel jusqu’au 13 mars dernier, Nicole Maestracci a eu une carrière de magistrate avant de devenir, de 1998 à 2002, présidente de la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT, ancêtre de l’actuelle MILDECA).

Durant son mandat à la MILDT, Nicole Maestracci a fait preuve d’une réelle volonté politique qui lui a permis de remettre en cause les anciennes approches par produits au profit d’une approche globale des addictions. Son action se fondait sur les données scientifiques et cliniques et non plus sur les représentations, peurs ou croyances.

« Je salue une grande dame et une vraie politique très engagée dans la lutte contre les inégalités sociales de santé. Sa démarche à la tête de la MILDT a permis une vraie révolution qui a marqué notre époque. »
— Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction

Après la MILDT, Nicole Maestracci a continué à occuper plusieurs fonctions importantes dans la magistrature et est devenue, de 2004 à 2012, présidente de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS, actuelle Fédération des acteurs de la solidarité) puis « sage » au Conseil constitutionnel de 2013 à 2022.

Le réseau de la Fédération présente tous ses condoléances à sa famille et ses proches.