La Conférence nationale de santé dit encore NON à plus de publicité sur l’alcool

publié le  |  Imprimer

Lors de la tentative d’introduction de l’amendement César dans la loi Macron, la CNS CNSanteavait exprimé par voie de presse sa position contre la mesure portée par le député Girondin.

Deux amendements récemment déposés dans le cadre de l’examen par le Sénat du projet de modernisation du système de santé, proposent de ne plus faire relever du cadre de la loi Evin les publicités pour boissons alcooliques « disposant d’une identification de la qualité ou de l’origine ou bien liés a un terroir protégé ». De nombreuses boissons alcoolisées se trouveraient alors exclus du champ de restrictions publicitaires imposées par la loi Evin.

La Conférence Nationale de Santé demande dans un nouveau communiqué de presse, le rejet de ces amendements lors de l’examen en séance publique.