Jean-Pierre Couteron : « Dépénaliser l’usage privé chez l’adulte redonnerait à la loi sa légitimité naturelle »

publié le  |  Imprimer

Jean-Pierre Couteron, Président de la Fédération Addiction, intervient dans le n°461 de La Recherche. La revue propose en effet un grand débat sur le thème  : « faut-il dépénaliser les drogues ? ».

Selon Jean-Pierre Couteron, « dépénaliser doit contribuer à mieux réguler les usages de substances psychoactives. Pas à supprimer règle et contrôle, à en banaliser l’accès au nom d’une logique libérale […] ou d’une naïveté libertaire […]. Mais il faut aussi tirer les leçons de l’échec de la logique prohibitionniste de « guerre à la drogue ». […] La priorité est d’adapter les réponses aux caractéristiques de nos sociétés, ce qui nécessite la réorganisation des stratégies de prévention, de soin, celle de réduction des risques, et donc les règles et lois. Dépénaliser l’usage privé chez l’adulte, celui qui ne met pas en danger autrui et ne trouble pas l’ordre public, redonnerait à la loi sa légitimité naturelle, celle d’agir là où elle est utile : mise en danger d’autrui, (cas de la conduite automobile ou d’activités professionnelles), trouble à l’ordre public et limitation de l’accès par des règles précises. »

Participer au débat en ligne sur le site de la Recherche

Pièces jointes

Lire l'article
Lire l'article