Les JAGA : réussite d’un réseau en devenir

publié le  |  Imprimer

Il y a maintenant presque un mois se sont tenues les JAGA : les Journées Antilles Guyane d’Addictologie. C’était la 22e édition d’un événement dont le fondement était de créer du lien entre les acteurs de la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe. Cette année les JAGA était portées par un comité d’organisation pluriel composé de l’AKATIJ, du groupe SOS Solidarités, du CHU Cayenne et de l’ARS Guyane. La Fédération Addiction a été sollicité pour soutenir l’organisation !

JAGA 2018 : Addiction, comorbidités psychiatriques et rétablissement

Lors des journées, nous avons abordé le thème : Addiction, comorbidités psychiatriques et rétablissement.

Confrontés à des réalités communes aux régions d’outres mer et à des particularités propres à chaque territoire, les JAGA ont rassemblé 200 participants autour du thème : Addiction, comorbidités psychiatriques et rétablissement. Sur un territoire où la « psychiatrisation » systématique des consommateurs de substances était encore l’usage il y a seulement 20 ans, travailler sur le lien entre les différents acteurs (sanitaire, social, médico-social, associations de patients, etc.) fait aujourd’hui sens. Les résultats des évaluations de l’événement remplies par les participants ont confirmé que le choix du thème et la réalisation étaient à la hauteur des préoccupations.

Deux plénières, deux temps forts

Pour répondre à cet enjeu, le comité d’organisation de ces JAGA a mobilisé plusieurs intervenants experts de cette thématique dont les interventions ont permis de traiter ce sujet sous différents angles. Une première table ronde, présidée par le Dr Richard Millot (Psychiatre au CHU de Cayenne) avait pour thème « Psychiatrie et addictions : définition, enjeux, pratiques ». Elle a permis de dresser un historique, de poser des constats sur les représentations et sur les traitements mis en place par la psychiatrie face aux conduites addictives. Entre une vision médicale et une vision issue des sciences humaines et sociales, les différentes prises de paroles et les débats avec la salle ont permis de mettre en évidence la nécessité d’un collaboration à trouver entre les différents  acteurs qui ne demande qu’à construire un langage commun.

De gauche à droite : Dr J.-M. Delile, Dr T. Romuald, Dr R. Millot, Pr A. Charles Nicolas, M. Pradem

La deuxième plénière, présidée par Eric Pliez (directeur de l’association Aurore et administrateur de l’AKATIJ) avait pour thème « usager-acteur de son parcours de santé… quels changements de paradigme ? ». Elle a permis aux différents intervenants mobilisés de traiter la question au delà des débats de sémantique (« usager », « consommateur »,  « patient », « démocratie sanitaire »). L’intervention de Iannis Mc Cluskey, créateur du site epsyl.org a notamment permis de prendre en compte la parole des personnes concernées. Pour ce dernier, associer les usagers pairs comme acteurs de l’accompagnement n’a d’intérêt que si cela s’inscrit dans une évolution plus globale de la manière dont on pense les dispositifs et les parcours.

 

De droite à gauche : Dr F. Scheider, F. Olivet, E. Pliez, I. Mc Cluskey, T. Greacen

Le Suriname au devant du défi des addictions

 

Les ateliers : construire un parcours et une réflexion sur mesure

Les 3 sessions d’ateliers des JAGA étaient consacrées à la pratique et aux échanges. En complément des temps pléniers, le comité d’organisation a souhaité favoriser le partage d’expérience avec une grande diversité d’acteur, de territoires ou encore de secteurs d’activité. A l’issu d’un appel à communication qui a mobilisé des acteurs de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique, la diversité des thématiques et la richesse des intervenants ont permis de mettre en évidence les difficultés rencontrées, d’illustrer différentes initiative et de mettre en avant des pistes d’action favorisant le lien entre la psychiatrie et l’addiction. Vous pouvez retrouver tous les intervenants des ateliers ainsi que les sujets abordés dans le programme détaillé : Programme JAGA 2018 et ateliers

 

Atelier animé par Mme Simmat-Durand Professeur des Universités – Paris Descartes

La Guadeloupe accueillera les JAGA-R 2019

Si l’émulation créée par la rencontre des associations et autres acteurs des Antilles et de Guyane s’est encore révélée durant ces journées, les perspectives vont plus loin. Ces JAGA 2019, comme l’a annoncé le Dr Tony Romuald, se tiendront en Guadeloupe. Elle sera portée par le réseau addiction GIP-RASPEG pour associer l’ensemble des acteurs. Rendez-vous en 2019 autour d’un nouveau thème qui sera dévoilé prochainement.

 

Délégation guadeloupéenne, futurs organisateurs des JAGA