Interventions de la journée Maternité(s) et addictions du 10 mars 2016 à Toulouse

publié le  |  Imprimer

JR_10mars2016Dans le cadre du projet Femmes et addictions, une journée régionale a été organisée le 10 mars 2016 à Toulouse, par l’Union Régionale Midi-Pyrénées de la Fédération, en partenariat avec l’Association Régionale Clémence Isaure et avec le soutien de l’ARS Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et du Conseil Départemental de la Haute-Garonne (CD 31). Elle avait pour thématique « Maternité(s) et addictions ».

>> Voir le guide Repère(s « Femmes et addictions »

Pourquoi s’interroger sur la question de l’accueil des femmes ?

L’expérience clinique et les études réalisées dans de nombreux pays montrent que femmes et hommes n’ont pas les mêmes comportements, usages et facteurs de risques face aux addictions. Dès l’enfance, une distinction s’opère via des modes de socialisation masculins et féminins ; à l’adolescence, les codes sociaux de genre de nos sociétés contemporaines influencent, avec d’autres facteurs comme l’âge ou le milieu social d’appartenance, l’usage des psychotropes.

La Journée Régionale « Maternité(s) et addictions »

La grossesse et la maternité font l’objet d’attentes et de représentations sociales fortes, qui sont exacerbées pour une future mère ayant des conduites addictives ou sous traitement de substitution aux opiacés. La maternité et la consommation de substances psychoactives semblent antinomiques tant pour la femme elle-même que pour son entourage, les professionnels de la santé et du social et, plus largement, la société.

Méconnaissance et idées préconçues sur les effets des produits sur la grossesse, image tenace de « mauvaise mère », peur du jugement de l’entourage et des professionnels de la périnatalité, peur des conséquences des consommations pour le futur bébé… sont autant de facteurs rendant souvent ces maternités « impossibles » pour ces femmes. Quelle place et quels enjeux pour le désir d’enfant chez les femmes consommant des substances psychoactives ?

Le suivi de ces grossesses nécessite plus de temps et d’attention que d’ordinaire. La sensibilisation à la question des addictions de l’ensemble des professionnels qui accompagnent la personne est un facteur de bon déroulement de la grossesse et de l’accouchement, ainsi que la prise en compte du père et de l’environnement familial. Quels risques et difficultés sont associés à la consommation de produits durant la grossesse ? Comment travailler ensemble autour de ces situations ?

Enfin, lorsque l’enfant naît, les besoins de la mère et de l’enfant peuvent être contradictoires, et le lien entre la mère et l’enfant après la naissance peut être caractérisé par la discontinuité. Comment gérer cette question de la discontinuité du lien entre la mère et son enfant ? Quels partenariats tisser entre professionnels des addictions et de la protection de l’enfance ?

Les interventions

Ouverture
Mme Sylvie Ruffié, Déléguée régionale adjointe, Fédération Addiction MP
Dr Eric Régnaut, Directeur Adjoint Santé Publique, ARS LRMP
Dr Nathalie Joannard, Direction Générale de la Santé
M. Arnaud Simion, Vice-président du Conseil Départemental Haute-Garonne, chargé de l’Action Sociale : Enfance et Famille

 

Le projet national de la Fédération Addiction sur l’accompagnement des femmes
Mme Cécile Bettendorff, Chargée de projet, Fédération Addiction
Mme Odile Vitte, directrice d’APS Contact (77), administratrice

 

PLENIERE DU MATIN – Présidente-discutante : Dr Karima KOUBAA, intervenante pour MATERMIP

Consommation de produits, grossesse et maternité
Pr Claude Lejeune, Professeur des Universités, Pédiatre néonatalogiste

 

Une sage-femme de coordination « grossesse et addictions » en maternité… Pour qui ? Pourquoi ?
Mme Corinne Chanal, Sage-femme de coordination grossesse et addictions, ELSA du CHRU de Montpellier

A la demande de l’intervenante, les situations cliniques ont été retirées du diaporama.

 

Maternité et addiction à l’hôpital
Dr Marie-Josée Ferro-Collados et Mme Sophie Culioli, Hôpital Joseph Ducuing

 

PLENIERE DE L’APRES-MIDI – Président-discutant : M. Georges Martinho, Adjoint à la Déléguée Générale Fédération Addiction

Le maternel, le féminin et les addictions
Dr Marie-José Taboada, Psychiatre et psychanalyste

 

Le point de vue des femmes concernées
Mme Carine Marrec, Modératrice du forum Psychoactif « Paroles de femmes »

 

Maternités et addictions : accompagnement PMI
Dr Koubaa, Conseil Départemental Haute-Garonne

 

Principes et synergies entre secteur spécialisé et droit commun
Mme Martine Lacoste, directrice de l’association Clémence Isaure, Déléguée régionale Midi-Pyrénées de la Fédération Addiction