Ile-de-France : synthèse de l’étude sur les pratiques professionnelles autour de l’accueil des femmes en établissements

publié le  |  Imprimer

En Ile-de-France, un groupe de professionnels du secteur addictologie, réuni à l’initiative de l’Union Régionale de la Fédération Addiction, travaille depuis 2010 la question de l’addiction associée au genre. En effet, les femmes sont moins nombreuses que les hommes dans les files actives des établissements (Csapa et Caarud). La personne accueillie semble être considérée comme du genre « neutre », excepté au moment de la grossesse et de la maternité : pour les femmes, le « genre » serait donc pris en compte au moment où elles deviennent « mères ».

En matière d’addiction, les femmes seraient-elles des hommes comme les autres ?

Plus précisément, comment les femmes et les hommes sont-ils accueillis dans les établissements ? Quelle perception des professionnels transparaît à travers leur pratique ? L’accueil renforce-t-il les effets de genre ?

Pour tenter de répondre à ces questions, l’Union Régionale IDF de la Fédération Addiction, en lien avec des étudiants de l’ETSUP (Ecole supérieure de travail social), a mené d’octobre 2010 à juin 2011 une étude sur les pratiques des professionnels dans les Csapa et Caarud de la région.

Vous trouverez la synthèse de cette étude ci-dessous ; son accès est réservé aux adhérents de la Fédération.

Téléchargez la synthèse de l'étude (réservé aux adhérents)
Téléchargez la synthèse de l'étude (réservé aux adhérents)

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.