Hébergement confiné et consommation d’alcool des publics

publié le  |  Imprimer

La Fédération Addiction reçoit un certain nombre d’interrogations de la part de structures sociales concernant la gestion des consommations de substances psychoactives dans un contexte d’hébergement confiné. Nous mettons à disposition du réseau des préconisations et ressources.

Cet article concerne les problématiques Alcool. Pour le tabac, c’est par ici.

👉 Nous invitons les structures d’hébergement à ne pas interdire la consommation d’alcool en leur sein, ce afin de prévenir les refus d’hébergement, les sevrages brutaux et les tensions dans le collectif. Interdire l’alcool dans les parties considérées comme le domicile des usagers n’est ni justifié, ni légal.

Dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, interdire l’alcool pourrait pousser les personnes concernées à sortir pour consommer et à prendre donc le risque de contracter / faire circuler le virus. 

Autoriser la consommation d’alcool devient une nécessité pour éviter les situations de manque (qui peuvent mettre en danger la santé de la personne, générer des violences et des tensions). Rappelons le risque sanitaire élevé en cas de sevrage brutal : l’alcool est le seul produit dont les conséquences d’un sevrage peuvent être mortelles.

👉 Il peut être proposé a minima de garder les bouteilles d’alcool des personnes dans un bureau ou dans un casier. Les personnes peuvent les déposer la veille et les récupérer le matin. Cela permet principalement de limiter les alcoolisations massives à l’entrée du centre.

Il sera a minima utile d’autoriser les consommations d’alcool dans les parties privatives du centre d’hébergement, tout en prenant compte les parcours de soin des usagers (éviter d’avoir dans une chambre commune un usager qui consomme et un usager abstinent).
👉 Organiser le réapprovisionnement en alcool : soit par un membre de l’équipe encadrante, soit par la personne elle-même, munies d’une attestation dérogatoire de déplacement.
Appuyez-vous sur les partenaires présents sur le territoire ! Vous pouvez contacter les CSAPA et CAARUD du territoire pour avoir un appui.
Ressources :

📥 Fiche pratique – accueillir l’alcool dans un centre de stabilisation (extrait du Guide Addictions et Précarité, Travailler ensemble)

📥Expériences d’accueil de consommations et de travail en commun CHRS – CSAPA (extrait des actes de la journée FAS – Fédération Addiction)

📥 Retrouver les outils pédagogiques issus du travail d’un CSAPA durant l’expérimentation de l’accueil de l’alcool au centre.

Le secteur médicosocial s’organise en renfort  :

De nombreuses structures médicosociales se mobilisent pour venir en aide au plus démunis, et apporter du renfort aux collègues du secteur de l’hébergement.
Voici plusieurs actions qui peuvent vous intéresser (liste non-exhaustive, qui sera mise à jour régulièrement) :

Hauts de France :

CedrAgir : Prestation alimentaire de nuit sur Lille et Tourcoing

BFC :

SEDAP : Colis alimentaire

PDL :

Oppelia Loire Atlantique : Sollicitations du secteur hébergement et SIAO pour accompagner des publics spécifiques et/ou recherche de mutualisation de moyens sur des besoins sanitaires.