Genèse du projet « soins résidentiels »

publié le  |  Imprimer

Présentation du projet

La prise en charge résidentielle a longtemps été le standard dominant du traitement des addictions aux drogues illicites. Il s’agissait alors d’éloigner les usagers de leur drogue et de confier au temps le soin de changer leurs habitudes. Mais ce champ n’a cessé d’évoluer du fait :

  • des changements de pratiques et d’attentes des usagers
  • du développement de médicaments utilisables dans le traitement des addictions
  • du décloisonnement progressif de ce secteur
  • de la diversification des réponses
  • de l’évolution, voire des ruptures dans les politiques publiques (telles la réduction des risques).

Le traitement ambulatoire est progressivement devenu la règle, conduisant les dispositifs de soins résidentiels à redéfinir leur offre et leur public, dans un contexte en pleine évolution avec la mise en œuvre des CSAPA et le développement de l’addictologie hospitalière. Ce rapprochement des « secteurs » conduit à mettre en perspectives les missions des établissements de soins résidentiels médico-sociaux et les SSR addictologie sanitaires.

On constate également que les dispositifs résidentiels accompagnent aujourd’hui les patients présentant des problèmes cliniques et sociaux particulièrement lourds. Les besoins des usagers ont évolué : sur le plan des produits, des comportements et des parcours. Des besoins spécifiques apparaissent et ne semblent pas trouver, dans ce contexte, de réponses satisfaisantes.

C’est au regard de ces constats que la Fédération Addiction a conduit une démarche participative de plus de trois ans (2010-2012) pour enclencher une dynamique d’évolution des pratiques professionnelles dans ce secteur et en lien avec les partenaires des questions d’hébergement.

Le projet s’est plus particulièrement intéressé aux structures de soin résidentiel collectif : les Centres Thérapeutiques Résidentiels (33), les Communautés Thérapeutiques (11) et les Centres d’Accueil d’Urgence et de Transition (4).

Les objectifs de travail visés étaient les suivants :

  • clarifier et valoriser les missions respectives des Centres Thérapeutiques Résidentiels (CTR), Communautés Thérapeutiques (CT) et Centres d’accueil d’urgence et de transition,
  • travailler sur l’articulation entre ces dispositifs, puis avec les dispositifs individuels (appartements thérapeutiques et familles d’accueil) mais aussi avec ceux des secteurs sanitaire et social.

La méthodologie participative s’est déployée en trois étapes :

  • un questionnaire de repérage quantitatif
  • des entretiens semi directifs sur site
  • des journées d’échanges et de débats organisées par les Unions Régionales de la Fédération Addiction

Un guide de la collection Pratique(s sortira en novembre 2012. Il répondra notamment au besoin que les rencontres régionales ont mis en lumière, à savoir : mieux connaître et identifier les différents dispositifs existants (cadre juridique, missions, lieux géographiques). Le cœur du guide sera consacré à des fiches thématiques présentant les constats faits à partir des pratiques professionnelles de terrain ainsi que des propositions de principes communs, déclinées à partir du programme thérapeutique de ces dispositifs.

Contact : d.meunier@federationaddiction.fr

» voir l’article « démarche participative »