Soins obligés en addictologie

Imprimer

Chaque année en France, 90 000 personnes sont incarcérées, en général pour des peines courtes (quelques mois). 40% d’entre elles présentent des problèmes d’addiction. Si l’accompagnement médical en milieu carcéral est accessible, l’articulation entre les soins proposés en intra-muros et ceux dispensés à l’extérieur reste à améliorer, à rendre plus fluide, à organiser en tenant compte des conditions pénales, carcérales, mais aussi médicales et de l’environnement global de la personne. L’objectif général de cette formation est de faciliter la coopération entre les acteurs du soin et de la justice, et des acteurs du soin du dedans et du dehors. Pour cela, elle questionnera l’articulation des approches soignantes et l’accompagnement des usagers dans une dynamique de soins pendant et après la sortie. Elle abordera également les impacts de la réforme pénale sur le paysage judiciaire, ses conséquences en termes de moyens humains et sur le profil de la population carcérale afin de répondre aux besoins de tous les usagers. Elle s’intéressera aux conditions nécessaires pour assurer la continuité des soins, qu’ils soient liés à des problèmes d’addiction, mais aussi à des problèmes somatiques et psychiatriques, souvent présents. La première journée abordera les questions que posent les contraintes particulières de l’environnement carcéral, le cadre règlementaire tant judiciaire que soignant, et la deuxième journée permettra d’interroger les pratiques existantes et possibles, en étudiant notamment le rôle des CSAPA référents en milieu pénitentiaire. Cette formation s’adresse principalement aux professionnels travaillant dans le champ de l’articulation des soins dans et en dehors de la prison : professionnels des dispositifs spécialisés (CSAPA, CSAPA référents, CAARUD), des unités sanitaires et des SMPR, personnels judiciaires (SPIP particulièrement).

Fil Rouge de la formation : Patrick VETEAU, administrateur de la Fédération Addiction, psychologue clinicien, directeur de l’«accueil temporaire pour la réinsertion» (ATRE).

Dates:

22 et 23 novembre 2018

Durée:

2 jours (14 heures)

Lieu:

La formation se tient dans les salles de formation de la Fédération Addiction au 10 rue des Bluets, 75011 Paris.

Le siège de la Fédération Addiction se situe à proximité, dans l’Hôpital mère-enfants de l’est parisien, au 9 rue des Bluets.