Sexualité et consommations : des réponses adaptées

Imprimer

La prise de produits dans certains contextes peut entrainer une modification du comportement préventif. S’agissant du public jeune, les données collectées mettent en évidence que la consommation d’alcool, de cannabis et autres produits peut engendrer des comportements à risques (rapports non protégés, MST, grossesses non désirées…). Dans d’autres contextes, les prises de risque sexuels et de produits peuvent être corrélées. Le Chemsex, dont le Slam, pratiques qui ont cours majoritairement au sein de la communauté gay, représente aujourd’hui un véritable enjeu de santé publique, dont les professionnels doivent pouvoir s’emparer. L’accessibilité des nouvelles drogues de synthèse, l’hyperconnexion et la culture de la performance, ont concouru au développement de ces comportements parfois extrêmes, qui peuvent avoir des conséquences sanitaires et sociales dramatiques sur les populations qui les pratiquent (transmission VIH/VHC, addictions, désocialisation, troubles psychiatriques, suicide, overdose…). Il s’agit de populations majoritairement insérées, qu’il faut pouvoir repérer et accompagner, pour une meilleure prise en compte de leurs problématiques.

Cette formation vise à sensibiliser les professionnels des différents secteurs à ces pratiques, à repérer les usagers en difficultés et à les accompagner pour réduire les risques sur leur santé physique et mentale.

Fil rouge : Muriel GREGOIRE, administratrice de la Fédération Addiction, Psychiatre- addictologue, responsable du CSAPA la villa Floréal

  

Programme à venir

Dates:

Du 27 au 29 juin 2018

Durée:

03 jours

Lieu:

AIDES, Tour Essor, 14 rue Scandicci, 93500 Pantin