Alcool et addiction : rencontre et questionnements

Imprimer

Du fait de sa place dans notre culture, avoir avec l’alcool une relation mal maîtrisée n’est pas en soi une maladie, même pas toujours un problème.

Il est indispensable de sortir des visions binaires « alcoolique ou  normal », «dépendant ou pas », « malade ou responsable » pour aborder avec la personne la question de la place de l’alcool, ici et maintenant et dans son histoire, souvent solution avant d’être problème, médicament avant d’être drogue.

Il est notamment nécessaire de questionner le dogme de l’abstinence vue comme seule solution pour que le sujet s’autorise lui-même à explorer d’autres voies. Notre mobilisation à leur écoute est essentielle pour favoriser leur compréhension sur leurs souffrances et leur histoire.

Et c’est à nous, intervenants, de les accompagner dans leur invention d’un système de réponses avec pour objectif de vivre mieux. Mais une telle approche percute les pratiques de nos institutions et nos propres vécus : le soignant n’est jamais neutre et rarement indemne…

Cette formation de deux jours permet d’armer les participants, d’aborder de façon apaisée les différentes facettes sous lesquelles la personne présentant des conduites d’addiction problématiques se présente à nous.

Dates:

11 et 12 septembre 2017

Durée:

2 jours (14 heures)

Lieu:

A la Fédération Addiction, 9, rue des Bluets, 75011 Paris, de 9h30 à 17h30