Flash info du Président : le réseau face au coronavirus

publié le  |  Imprimer

Dans le cadre de la crise du coronavirus, le Président de la Fédération Addiction adresse ce message :

« Chers collègues et amis,

Comme vous le savez, l’heure est grave et le monde entier est soumis à la menace du COVID-19. Il se diffuse facilement par progression géométrique (une personne porteuse en contamine 2, lesquelles en contaminent 4 puis 8, etc.) La progression du virus est donc inéluctable. Mais l’ampleur des dommages peut être atténuée.

Sa dangerosité est forte, 20 % des personnes contaminées présentent des formes sévères pouvant nécessiter une assistance respiratoire en services de réanimation ou de soins intensifs. Sa léthalité (« mortalité ») est également élevée, entre 1 et 2 % des personnes contaminées. La mortalité initiale se concentrera sur les personnes à risque (seniors, pathologies chroniques…) mais aura tendance à diffuser ensuite en population générale jusqu’à ce que nous puissions atteindre un niveau suffisant d’immunité collective de nature à réduire l’épidémie, c’est-à-dire des millions de personnes contaminées/immunisées.

Cela va prendre plusieurs semaines mais à quel coût humain ?

Autant dire que nous sommes tous concernés, aussi bien les personnes accueillies que les professionnels :

  • En premier lieu, les personnes accueillies, qui vivent souvent dans des conditions difficiles de promiscuité et qui sont souvent porteuses de maladies chroniques qui en font autant de personnes vulnérables au virus.
  • Mais aussi les professionnels qui, au risque universel qui est devant nous, vont ajouter celui, qui fait la noblesse de nos professions, d’être exposés au risque de transmission par les personnes accueillies.
  • En symétrique, il faut que les professionnels veillent à ce que dans leurs comportements quotidiens, ils ne mettent pas en danger les personnes accueillies qui par essence sont particulièrement vulnérables.

Les semaines qui viennent vont être décisives ! L’atténuation de l’ampleur de la vague permettra, nous l’espérons, de réduire la mortalité en permettant aux services d’urgence d’être en mesure de mieux faire face aux besoins.

Une partie de cette responsabilité repose sur nous !

Derrière l’austérité de la préparation des plans de continuité d’activité ou de l’adaptation aux mesures de réquisition, il s’agit, comme toujours, de notre combat pour l’accompagnement et pour la vie.

Nous sommes avec vous pour vous soutenir dans cette période, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez avoir des appuis et conseils. »

Jean-Michel Delile Président de la Fédération Addiction.

👉 Ressources en ligne

📥 Ressources à télécharger