CSAPA référents en milieu pénitentiaire : le projet en cours de finalisation

publié le  |  Imprimer

L’articulation santé-justice est un axe important du travail d’accompagnement que réalise la Fédération Addiction auprès de ses adhérents. En effet, les personnes placées sous main de justice représentent une part importante de la file active que rencontrent les professionnels de l’addictologie, en particulier dans les CSAPA, les consultations jeunes consommateurs et en médecine libérale. En prison, la prévalence élevée des addictions parmi les personnes incarcérées est un constat établi.

En France, la dernière estimation chiffrée date de 2003 et indique que 30% des hommes entrant en prison présentent une consommation excessive d’alcool, un tiers déclarent une utilisation prolongée et régulière de drogues illicites au cours des douze derniers mois et un quart rapportent une consommation d’au moins deux substances psychoactives (tabac, alcool ou drogues illicites).

Genèse du projet

La Fédération Addiction mène ainsi depuis 2009 une réflexion sur les soins sous contrainte (ayant abouti cette même année à la publication du guide « Santé-Justice : les soins obligés en addictologie » réédité en 2011), sur le cadre pénal des addictions (participation à la Conférence de consensus sur la prévention de la récidive en 2013, rédaction d’un supplément technique sur la réforme pénale à l’automne 2015) ainsi que sur l’articulation des soins entre l’intérieur et l’extérieur de la prison.

La mise en place, à partir de 2012, des CSAPA référents en milieu pénitentiaire, a en outre ajouté au schéma d’organisation des soins en détention un nouvel acteur spécialisé sur la préparation à la sortie de prison des personnes ayant des conduites addictives. Si elle répond à un réel besoin, l’institution des CSAPA référents a toutefois été réalisée de manière hétérogène et peu visible.

Ainsi, de nombreux CSAPA référents font état d’un certain isolement et de difficultés à s’approprier le cadre de leurs missions et à s’inscrire dans un réseau local partenarial.

Depuis 2016, la Fédération Addiction pilote donc un projet CSAPA référent ayant pour but de :

  • Proposer des repères et des outils communs, favorisant la mise en œuvre des missions des CSAPA référents.
  • Améliorer la visibilité du dispositif des CSAPA référents auprès des partenaires intervenant dans la prise en charge sanitaire et sociale des personnes détenues et sortants de prison.
  • Mettre en réseau les CSAPA référents en milieu pénitentiaire
Où en est-on?

En 2017 un questionnaire a été envoyé à la totalité des CSAPA référents soit 131. Ces questionnaires visaient à capitaliser les pratiques, à recenser les problématiques et besoins et à mutualiser les expériences intéressantes. Le but était de réaliser un état des lieux des pratiques professionnelles des CSAPA référents.

En parallèle une journée régionale a également été organisée en Rhône Alpes le 25 novembre 2017 par l’Union Régionale Rhône-Alpes-Auvergne de la Fédération Addiction. Deux nouvelles journées régionales sont programmées mi-juin en Occitanie et Centre Val-de-Loire.

Ce projet est donc en cours de finalisation. En effet l’ensemble de la matière recueillie grâce aux questionnaires et aux journées régionales permettra la rédaction d’un document de synthèse proposant des repères sur les pratiques des CSAPA référents, de même que la création de documents supports ayant pour but de faciliter la visibilité des activités du CSAPA référents.

L’ensemble de ces documents seront publiés en fin d’année 2018.

Pour plus d’informations : Nabintou Mendy, chargée de projet n.mendy@federationaddiction.fr