Feu vert à l’expérimentation d’une salle de consommation à Paris

publié le  |  Imprimer

L’expérimentation autorisée à Paris

Depuis plus de trois ans, de nombreuses associations, dont la Fédération Addiction, rassemblées notamment dans le collectif SCMR, demandent l’ouverture de salles de consommation de drogue à moindre risque en France.

Outre une réduction des risques à la consommation et un meilleur accès aux soins, ces salles, ouvertes depuis des années dans d’autres pays européens, réduisent les tensions générées dans l’espace public. Rappelons également que l’Inserm a validé dans une expertise scientifique l’utilité de ce dispositif.

Le 5 février, Jean-Marc Ayrault, premier Ministre, a donné son feu vert pour l’expérimentation d’une première salle à Paris. La Fédération se réjouit de cette annonce mais s’interroge sur le fait qu’une seule ville expérimente le dispositif. Ceci risque d’entraîner une pression forte sur ce dernier.

La Fédération s’exprime dans les médias

Le 6 février, Jean-Pierre Couteron, président de la Fédération Addiction, est intervenu à la Matinale de Canal + pour expliquer l’intérêt du dispositif et les enjeux du débat sur le sujet, ainsi que sur France Inter aux actualités du matin.

 

 

 

Jean-Pierre Couteron est également intervenu :
* le 6 février au magazine de la santé de France 5 (5’20 à 10’50)
* le 9 février sur Europe 1, dans l’émission d’information d’Arlette Chabot (à partir de la minute 21’35 »)

Martine Lacoste, vice-présidente de la Fédération, a pour sa part été interviewée sur le même sujet aux informations d’Europe 1.

Le collectif SCMR propose par ailleurs une revue de presse sur son site.

>> Consulter notre dossier sur les salles de consommation à moindre risque