Alcochoix+ : Poursuivre des expérimentations sur le programme

publié le  |  Imprimer

Depuis 3 ans maintenant, la Fédération Addiction avec le soutien de la Direction Générale de la Santé (DGS) et de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a pu former près de 40 professionnels (CSAPA, CAARUD, CJC, service addicto…) pour expérimenter le programme Alcochoix+ sur le terrain.

Ces expérimentations ont permis de faire remonter des éléments nécessaires à l’adaptation et l’actualisation des outils Alcochoix ainsi que d’expérimenter les modalités de mise en œuvre du programme (recrutement des patients, modalités de prise en charge…).

Le groupe d’expérimentateur s’est réuni le 28 septembre dernier permettant notamment de faire le point sur les avancées de l’expérimentation et de définir les perspectives de travail.

Une expérimentation en Nouvelle Aquitaine pour toucher les personnes qui ne fréquentent habituellement pas les centres spécialisés

Initialement, le programme cible principalement les consommateurs excessifs (non dépendants) qui ont une relation à l’alcool qui les interroge. Or, les premières expérimentations montrent que ce public ne fréquente pas les centres spécialisés.

C’est dans ce cadre que l’ARS Nouvelle Aquitaine et la MILDECA ont souhaité soutenir la Fédération Addiction pour mener une expérimentation visant à identifier les différentes stratégies permettant de toucher ce public.

Quels partenariats, quels outils de communication, quelle prise en charge ? Cette expérimentation qui mobilisera 4 structures de la région débutera fin 2018.

Expérimentation des séances Alcochoix en groupe

Dans les autres régions, le pool d’expérimentateur reste très actif avec notamment la volonté d’expérimenter la mise en œuvre du programme à travers des séances de groupe. Cette modalité a déjà été expérimentée à Orléans par l’APLEAT et les premiers retours sont très positifs.

Mobilisation pour le développement de la gamme d’outils MESchoix

Au Québec, le RISQ (Recherche et intervention sur les substances psychoactives) grâce au soutien du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) travail sur le développement d’une gamme d’outils MESchoix (basé sur la même philosophie que Alcochoix+) comprenant un volet Alcool pour personnes dépendantes, un volet cannabis, un volet jeux et un volet autres drogues. A travers sa participation au consortium international (Québec, Suisse, Belgique, France), la Fédération Addiction et le pool d’expérimentateurs seront mobilisés à différentes phases de l’élaboration et de l’expérimentation de ces outils.

En cas de questions, n’hésitez pas à contacter Alexis Grandjean, chargé de projet à la Fédération Addiction, a.grandjean@federationaddiction.fr, 01 42 28 83 31

Alcochoix+ est un outil qui permet de mesurer et de choisir sa relation à l’alcool. Il permet à certains consommateurs excessifs de mettre en place des stratégies pour modifier leur comportement afin d’améliorer leur qualité de vie. Le programme s’appuie sur l’approche cognitivo-comportementale et la motivation.

Le Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) du Québec détient les droits d’auteurs du programme Alcochoix+ et de la gamme d’outils MESchoix