Evaluation multicentrique de 3 programmes d’échanges de seringues en pharmacie

publié le  |  Imprimer

im - copieDans le cadre de son travail sur Pharmaciens et addictions, le RESPADD a réalisée une étude multicentrique de trois programmes d’échange de seringue en pharmacie (PESP) financée par la DGS en lien avec les structures porteuses de ces trois programmes :

  • Le CAARUD Atypik à Lens
  • Le CAARUD Logos à Nîmes
  • Le CAARUD Aides 79 à Niort.

Ces trois structures avaient acceuilli un colloque inter-régional du RESPADD sur ce thème cet automne, et dont les présentations sont disponibles en ligne.

Sa méthodologie mixte, qualitative et quantitative et l’apport des acteurs de 1ère ligne lui confèrent une véritable actualité tant ont pu y être décrits de façon détaillée notamment le profil sociologique des usagers du dispositif et la façon dont ils investissent au quotidien ces programmes mis en place dans leurs régions. La perception des atouts et limites des PESP par les usagers en bénéficiant mais aussi les tendances de consommation, de partage, réutilisation et retours des seringues usagées ont fait l’objet d’une analyse documentée avec mise en perspective à l’aune des données de la littérature internationale.

L’enquête menée également auprès d’un échantillon important de pharmacies d’officine sur ces 3 régions a pu mettre en évidence les bonnes pratiques des intervenants du terrain, les tendances en matière de délivrance de traitements de substitution opiacés, de relation avec la médecine de ville, ou encore les besoins identifiés et leviers pour une extension de ces dispositifs de réduction des risques sur l’ensemble du territoire.

Ce travail a été valorisé par Emilie BEAUVILLIER dans le cadre de son master en santé publique.

Consulter le rapport d’étude

Découvrez ou redécouvrez également les présentations proposées dans le cadre des colloques inter-régionaux « Le pharmacien d’officine face aux addictions »